Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

FRANCE

La Chine propose d'envoyer 500 soldats au Mali

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/05/2013

La Chine a proposé d’envoyer 500 soldats au Mali dans le cadre de la mission de maintien de la paix de l’ONU. Il s’agirait, si cette offre se concrétise, de la plus importante participation de Pékin à une opération des Nations unies.

Un contingent de 500 militaires chinois pourrait venir grossir les forces de l’ONU au Mali, selon des diplomates au siège des Nations unies à New York. Pékin a proposé son aide alors que la traque des islamistes se poursuit dans le pays.

Si l’envoi de ces soldats se concrétise, il s’agira alors de plus importante contribution chinoise à une mission de l’ONU. Longtemps réfractaire aux missions de maintien de la paix, qu’elle considérait comme des ingérences injustifiées, la Chine compte aujourd’hui quelque 2 000 hommes engagés auprès des Nations unies.

Pour l’heure, le nombre des soldats chinois qui pourraient intégrer la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) n’est pas encore connu. Un responsable de l’ONU cité par l’AFP a cependant assuré qu’au moins 155 d’entre eux seront probablement des ingénieurs.

La Chine joue la carte de l’apaisement

Nombre d’experts interprètent la proposition de la Chine comme une tentative d’apaiser les tensions avec les Occidentaux au sujet du conflit en Syrie - Pékin s’est jusqu’à présent opposé à toute résolution de l’ONU contre le régime de Bachar al-Assad - et comme un moyen de resserrer ses relations en Afrique, continent avec lequel elle entretient d’importantes relations commerciales.

Pour l’heure, 6 500 soldats africains, venus principalement des pays d’Afrique de l’Ouest et du Tchad, se trouvent déjà au Mali et devraient être intégrés aux quelque 12 600 Casques bleus de la Minusma. La France, qui a entamé en janvier dernier une opération militaire pour déloger la rébellion islamiste du nord du pays, souhaite pouvoir rapidement passer la main aux troupes de maintien de la paix de l’ONU.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 23/05/2013

  • MALI

    Aminata Traoré, la militante qui dénonce l'"humiliante ingérence" de la France au Mali

    En savoir plus

  • TCHAD

    Reportage : L’intervention militaire au Mali fait la fierté des Tchadiens

    En savoir plus

  • MALI

    "Au sol, c'est aux habitants de l'Azawad de lutter contre les terroristes au Nord-Mali"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)