Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vidéo : Le difficile retour des musulmans de Bangui dans leur quartier de PK5

    En savoir plus

  • Tunisie : Le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

FRANCE

La Chine propose d'envoyer 500 soldats au Mali

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/05/2013

La Chine a proposé d’envoyer 500 soldats au Mali dans le cadre de la mission de maintien de la paix de l’ONU. Il s’agirait, si cette offre se concrétise, de la plus importante participation de Pékin à une opération des Nations unies.

Un contingent de 500 militaires chinois pourrait venir grossir les forces de l’ONU au Mali, selon des diplomates au siège des Nations unies à New York. Pékin a proposé son aide alors que la traque des islamistes se poursuit dans le pays.

Si l’envoi de ces soldats se concrétise, il s’agira alors de plus importante contribution chinoise à une mission de l’ONU. Longtemps réfractaire aux missions de maintien de la paix, qu’elle considérait comme des ingérences injustifiées, la Chine compte aujourd’hui quelque 2 000 hommes engagés auprès des Nations unies.

Pour l’heure, le nombre des soldats chinois qui pourraient intégrer la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) n’est pas encore connu. Un responsable de l’ONU cité par l’AFP a cependant assuré qu’au moins 155 d’entre eux seront probablement des ingénieurs.

La Chine joue la carte de l’apaisement

Nombre d’experts interprètent la proposition de la Chine comme une tentative d’apaiser les tensions avec les Occidentaux au sujet du conflit en Syrie - Pékin s’est jusqu’à présent opposé à toute résolution de l’ONU contre le régime de Bachar al-Assad - et comme un moyen de resserrer ses relations en Afrique, continent avec lequel elle entretient d’importantes relations commerciales.

Pour l’heure, 6 500 soldats africains, venus principalement des pays d’Afrique de l’Ouest et du Tchad, se trouvent déjà au Mali et devraient être intégrés aux quelque 12 600 Casques bleus de la Minusma. La France, qui a entamé en janvier dernier une opération militaire pour déloger la rébellion islamiste du nord du pays, souhaite pouvoir rapidement passer la main aux troupes de maintien de la paix de l’ONU.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 23/05/2013

  • MALI

    Aminata Traoré, la militante qui dénonce l'"humiliante ingérence" de la France au Mali

    En savoir plus

  • TCHAD

    Reportage : L’intervention militaire au Mali fait la fierté des Tchadiens

    En savoir plus

  • MALI

    "Au sol, c'est aux habitants de l'Azawad de lutter contre les terroristes au Nord-Mali"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)