Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • EN DIRECT : Les quatre ex-otages libérés samedi ont atterri sur le sol français

    En savoir plus

  • Nicolas Hénin, ex-otage : "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps de victimes du naufrage du ferry repêchés

    En savoir plus

  • Les journalistes libérés attendus à Paris dimanche matin

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : plus de 100 morts dans un raid pour du bétail

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • "Les journalistes français retrouvés près de la zone contrôlée par l'EIIL"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Des tracts antisémites inquiètent la communauté juive de Donetsk

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

FRANCE

La Chine propose d'envoyer 500 soldats au Mali

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 23/05/2013

La Chine a proposé d’envoyer 500 soldats au Mali dans le cadre de la mission de maintien de la paix de l’ONU. Il s’agirait, si cette offre se concrétise, de la plus importante participation de Pékin à une opération des Nations unies.

Un contingent de 500 militaires chinois pourrait venir grossir les forces de l’ONU au Mali, selon des diplomates au siège des Nations unies à New York. Pékin a proposé son aide alors que la traque des islamistes se poursuit dans le pays.

Si l’envoi de ces soldats se concrétise, il s’agira alors de plus importante contribution chinoise à une mission de l’ONU. Longtemps réfractaire aux missions de maintien de la paix, qu’elle considérait comme des ingérences injustifiées, la Chine compte aujourd’hui quelque 2 000 hommes engagés auprès des Nations unies.

Pour l’heure, le nombre des soldats chinois qui pourraient intégrer la Mission intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) n’est pas encore connu. Un responsable de l’ONU cité par l’AFP a cependant assuré qu’au moins 155 d’entre eux seront probablement des ingénieurs.

La Chine joue la carte de l’apaisement

Nombre d’experts interprètent la proposition de la Chine comme une tentative d’apaiser les tensions avec les Occidentaux au sujet du conflit en Syrie - Pékin s’est jusqu’à présent opposé à toute résolution de l’ONU contre le régime de Bachar al-Assad - et comme un moyen de resserrer ses relations en Afrique, continent avec lequel elle entretient d’importantes relations commerciales.

Pour l’heure, 6 500 soldats africains, venus principalement des pays d’Afrique de l’Ouest et du Tchad, se trouvent déjà au Mali et devraient être intégrés aux quelque 12 600 Casques bleus de la Minusma. La France, qui a entamé en janvier dernier une opération militaire pour déloger la rébellion islamiste du nord du pays, souhaite pouvoir rapidement passer la main aux troupes de maintien de la paix de l’ONU.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 23/05/2013

  • MALI

    Aminata Traoré, la militante qui dénonce l'"humiliante ingérence" de la France au Mali

    En savoir plus

  • TCHAD

    Reportage : L’intervention militaire au Mali fait la fierté des Tchadiens

    En savoir plus

  • MALI

    "Au sol, c'est aux habitants de l'Azawad de lutter contre les terroristes au Nord-Mali"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)