Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

Amériques

Les jeunes homosexuels américains pourront désormais intégrer les scouts

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/05/2013

L'assemblée générale des scouts américains a levé jeudi l'interdiction de leur mouvement aux homosexuels. Ils ne pourront pas, en revanche, faire partie des adultes encadrants.

 

Les jeunes américains homosexuels pourront désormais s’inscrire chez les scouts. Les 1 400 membres du conseil national de Boy Scouts of America (BSA) ont pris une décision historique jeudi : ils ont levé l’interdiction des gays dans le mouvement en vigueur depuis… 103 ans. Cette nouvelle disposition, qui fait office de petite révolution outre-Atlantique, sera effective au 1er janvier prochain. Les débats ont duré plusieurs semaines et ont été pour le moins animés.
 
"Aujourd'hui, BSA a enlevé une restriction qui empêchait à un jeune d'intégrer ses rangs en fonction de sa seule inclinaison sexuelle", a indiqué un communiqué de Boy Scouts of America. La résolution a été adoptée par 61% contre 39%.
L’association Glaad, en première ligne dans le combat pour l’acceptation d’homosexuels chez les scouts, a salué une "victoire historique pour les jeunes gays du pays".
 
Le débat sur les droits des gays aux États-Unis s'était polarisé sur cette interdiction centenaire alors que les militaires sont désormais autorisés à revendiquer leur homosexualité.
 
L'interdiction reste partielle
  
Deux grandes églises américaines, les Mormons et les Méthodistes, ont soutenu la levée de l'interdiction. Ces deux organisations sont les deux principaux sponsors des scouts aux États-Unis. L'Église méthodiste unie s’est également prononcée pour la fin de l'interdiction. L'Église catholique, en revanche, n'a pas pris position officiellement dans le débat.
  
Intel, sponsor important du mouvement - la société a fait un don de 700 000 dollars en 2009 selon le magazine American Independent - avait annoncé en septembre dernier qu'elle cesserait son soutien aux unités scouts qui continueraient à interdire les homosexuels.
 
Pour autant, l’interdiction reste partielle dans les faits, car les homosexuels ne pourront pas accéder à toutes les strates du mouvement, qui compte 2,6 millions de jeunes et près d’un million d’adultes : le conseil national de BSA ne leur a pas ouvert la possibilité de faire partie des adultes encadrants.
 
Glaad a assuré que l’interdiction des adultes gays allait "cesser inéluctablement". "Nous allons continuer à travailler jusqu'à ce que les parents et adultes gays puissent intégrer les scouts", a ajouté l'association qui, bien avant le vote, faisait déjà signer une pétition pour demander une levée totale de l'interdiction pour tous, signée jeudi par plus de 80.000 personnes.
             
"Cette nouvelle politique ne va pas assez loin et laisse les adultes scouts et les parents derrière", a renchéri Human Rights Campaign, association en faveur de l'égalité des droits.

Avec dépêches

 

Première publication : 24/05/2013

  • FRANCE

    François Hollande promulgue la loi sur le mariage pour tous

    En savoir plus

  • BRÉSIL

    La justice brésilienne autorise le mariage gay

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Barack Obama promulgue l'abolition de la loi "Don't ask, don't tell"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)