Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens appelés à ratifier l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama prévoit d'envoyer 3 000 militaires en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

FRANCE

Français de l'étranger : le PS en danger dans deux législatives partielles

© Gallagher Fenwick

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/05/2013

Les Français résidant en Amérique du Nord et dans de nombreux pays du bassin méditerranéen élisent leurs députés dans les 1ère et 8e circonscriptions des Français de l'étranger, ce week-end. Un scrutin qui provoque l'inquiétude des socialistes.

La campagne pour les législatives partielles en Israël

Les Français de l’étranger sont appelés aux urnes, ce week-end, lors de deux législatives partielles organisées dans les 1ère et 8e circonscriptions. Ces dernières englobent les États-Unis et le Canada d’une part, Israël, la Grèce, la Turquie, Chypre, l'Italie, Malte, Saint-Marin et le Vatican, d’autre part. Des élections qui s’annoncent compliquées pour les socialistes.

Le scrutin vise à remplacer les sièges laissés vacants par les deux députés du PS, Corinne Narassiguin et Daphna Poznanski-Benhamou, confortablement élues en juin 2012. Ces dernières, résidant respectivement à New York et Tel Aviv, ont vu leur mandat invalidé par le Conseil constitutionnel en février dernier en raison d’irrégularités dans les comptes de leurs campagnes.

Le fils de Valéry Giscard d’Estaing en lice en Amérique du Nord

Le vote a lieu en deux temps : samedi, les quelque 200 000 électeurs français vivant en Amérique du Nord ont départagé douze candidats. Parmi eux, le socialiste Franck Scemama, qui entend profiter de la nouvelle loi légalisant le mariage gay pour épouser son compagnon, l’UMP Frédéric Lefebvre, et le fils de l'ex-président Valéry Giscard d'Estaing, Louis Giscard d'Estaing, candidat centriste de l'UDI.

L'autre scrutin se tient dimanche. Là, c'est Israël qui retiendra l'attention. Sur les 110 000 Français inscrits sur les listes électorales de la circonscription, 66 000 résident en effet dans l’État hébreu. La candidate de l’UMP, Valérie Hoffenberg, part favorite. Vingt candidats sont en lice.

Pour le PS, "cela ne s’annonce pas très bien"

Si les socialistes avaient raflé la mise lors du scrutin de 2012 - ils avaient remporté huit des onze circonscriptions des Français de l’étranger -, surfant sur la victoire de François Hollande à la présidentielle, leurs chances semblent aujourd'hui plus faibles. "Cela ne s'annonce pas très bien", confie ainsi à l’AFP un haut responsable du PS. Une situation qui s’explique par la mauvaise passe dans laquelle se trouve le chef de l'État, qui a vu sa cote de popularité chuter ces derniers mois au point de devenir le président le plus impopulaire de la Ve République.

Une double défaite lors de ces législatives partielles porterait un coup non négligeable à la majorité : la perte de deux sièges de députés réduirait en effet le nombre de socialistes à 292 à l'Assemblée nationale (la majorité absolue étant fixée à 289). Au PS, l'inquiétude est d'autant plus grande que d'autres législatives partielles se profilent à l'horizon au mois de juin. Tandis que l'une est déjà fixée aux 16 et 23 juin dans le fief de l'ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac, dans le Lot-et-Garonne, une autre pourrait avoir lieu dans les Bouches-du-Rhône, si la condamnation à cinq ans d'inéligibilité prononcée contre la députée Sylvie Andrieux en correctionnelle est confirmée en appel.

Avec dépêches

Première publication : 24/05/2013

  • ISRAËL

    Benyamin Netanyahou s’invite dans les législatives partielles françaises

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Vif débat entre candidats pour le siège de député d'Amérique du Nord

    En savoir plus

  • FRANCE

    Avec l'éviction de Corinne Narassiguin, la majorité perd une fervente défenseuse du mariage pour tous

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)