Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande solidaire avec Netanyahou

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne avance vers Donetsk, toujours aux mains des pro-russes

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

Moyen-orient

Combats à Tripoli : "Pourquoi devons-nous payer pour quelque chose qui ne nous concerne pas ?"

© FRANCE 24

Vidéo par Selim EL MEDDEB , Antoine MARIOTTI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/05/2013

C'est un prolongement de la bataille de Qousseir : à Tripoli, grand ville portuaire du nord du Liban, les combats entre partisans et opposants au président syrien Bachar al-Assad s'intensifient. Le reportage de nos envoyés spéciaux.

Près de 200 blessés et 23 morts. Le bilan des affrontements à Tripoli, dans le nord du Liban, s’est encore alourdi vendredi 24 mai, après cinq jours de violences entre le quartier sunnite de Bab al-Tebbaneh, opposé au régime syrien, et celui de Jabal Mohsen, majoritaiement peuplé d’alaouites, favorable au président syrien Bachar al-Assad. Les tensions gagnent à présent d’autres quartiers de la ville.

Tripoli, la deuxième ville du Liban, s’est embrasée dimanche 19 mai après l’offensive menée par le régime syrien et ses alliés du Hezbollah contre Qousseir, une ville stratégique située entre Damas et le littoral syrien. Les autorités libanaises ont déployé l’armée dans les rues de Tripoli pour ramener le calme. En vain.

Les militants des deux quartiers s’affrontent à l’arme lourde – des obus de mortier, principalement - et les habitants se retrouvent pris au piège des combats. "Chaque fois que [les habitants du quartier Jabal Mohsen] reçoivent le corps d'un combattant pro-Assad mort à Qousseir, ils viennent se battre contre nous ici", témoigne Abou Khattab, un combattant de Bab al-Tebbaneh, au micro d'Antoine Mariotti et Selim El Meddeb, les  envoyés spéciaux de FRANCE 24. Puis il poursuit : "Bab al-Tebbaneh est un quartier pauvre, il ne peut pas supporter tous ces obus, il ne veut pas de ces combats".

"C'est toujours nos enfants qui paient le prix"

Une partie de la population de ce quartier, prise au piège, a fui. "C'est toujours nos enfants qui paient le prix, ils ne peuvent pas aller à l'école, on n'a pas de travail, déplore une mère de famille. Si vous ne travaillez pas, vous ne pouvez pas manger et nous avons des enfants ! Qui parlent d'eux ? Pourquoi devons-nous souffrir et payer pour quelque chose qui ne nous concerne pas ?"

Tripoli est régulièrement en proie aux affrontements. De violents heurts ont opposé ces deux quartiers à 16 reprises depuis 2008. La ville est particulièrement sensible à l’évolution de la situation de l’autre côté de la frontière et depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar al-Assad, les tensions sont de plus en plus fréquentes, notamment depuis l’offensive des forces syriennes contre les rebelles à Qousseir, située à une soixantaine de kilomètres de Tripoli à vol d’oiseau.
 

Première publication : 24/05/2013

  • LIBAN

    Nouveaux affrontements meurtriers entre pro et anti-Assad à Tripoli

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le Hezbollah prévient qu’il ne laissera pas les Libanais de Syrie sans défense

    En savoir plus

  • MOYEN-ORIENT

    Le Liban pris en étau entre tensions confessionnelles et crise politique

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)