Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

  • Foot américain : un joueur musulman sanctionné pour une prière

    En savoir plus

  • Budget 2015 : la baisse des dépenses à pas feutrés

    En savoir plus

  • Rentrée des classes meurtrière à Donetsk

    En savoir plus

  • En images : Hong Kong sous haute tension pour la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

EUROPE

Bercy renonce à encadrer la rémunération des patrons

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 24/05/2013

Le ministre de l'Économie Pierre Moscovici a annoncé, dans le quotidien Les Échos, qu'il n'y aura pas de projet de loi sur la gouvernance des entreprises. Il s'agissait de l'une des promesses de campagne de François Hollande.

"Il n'y aura pas de projet de loi spécifique sur la gouvernance d'entreprise". Cette annonce de Pierre Moscovici, ministre de l'Économie, a été révélée, vendredi 24 mai, sur le site des Échos. Limiter les salaires des patrons d'entreprises pour éviter les excès était pourtant l'une des promesses de campagne de François Hollande. En juillet dernier, le ministre assurait encore qu'"une loi régulera, voire prohibera certaines pratiques qui nous semblent excessives". Aujourd'hui, il dit préférer la voie "du dialogue".

L'abandon de ce projet a été acté à la suite d'une rencontre la semaine dernière avec la présidente du Medef, Laurence Parisot, et le président de l'Association française des entreprises privées (Afep), Pierre Pringuet. Ils "se sont engagés à présenter rapidement un renforcement ambitieux de leur code de gouvernance".

Pas de projet de loi

"Nous préférons miser sur une 'autorégulation exigeante'. Mais attention : si les décisions annoncées ne sont pas à la hauteur, nous nous réservons la possibilité de légiférer", a-t-il insisté." En attendant, seule la taxe de 75 % sur les salaires supérieurs à 1 million d'euros par an, qui doit être payée par l'employeur, sera soumise au Parlement. Elle figurera dans le cadre du budget 2014 et aura une durée de deux ans, a annoncé Pierre Moscovici.

Le gouvernement n'ira "pas au-delà sur le plan législatif: il n'y aura pas de projet de loi spécifique sur la gouvernance des entreprises", a-t-il expliqué, ajoutant avoir "choisi d'agir dans le dialogue".

Promesse phare du candidat Hollande en 2012, cette taxe à 75% sur les salaires supérieurs à 1 million d'euros par an devait initialement être payée directement par les salariés concernés. L'idée est désormais de faire acquitter la taxe par les entreprises employant ces hauts salaires.
 

Première publication : 24/05/2013

  • PRÉSIDENTIELLE FRANÇAISE

    Imposer les riches à 75 % pour “mettre un holà aux rémunérations”

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les salaires des patrons des entreprises publiques dans le viseur de l'État

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)