Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Grands titres, débats, éditos et histoires du jour... Nos chroniqueurs passent en revue la presse française et la presse internationale. Du lundi au vendredi à 7h20 et 9h20.

Dernière modification : 24/05/2013

Les "nouveaux terroristes"

Dans la presse française ce vendredi : retour sur les "nouveaux terroristes" après le meurtre de Londres, François Hollande qui fait l'éloge des réformes allemandes devant le congrès du SPD à Leibzig, et qui dimanche fera face à la mobilisation de la Manif pour tous. Et enfin l'hommage de la presse à Georges Moustaki.

Libération, ce vendredi, s’intéresse à ces "nouveaux terroristes" qui semblent agir comme des loups solitaires. Il y a eu d'abord eu Toulouse avec Mohammed Merah, puis Boston, avec les frères Tsarnaev et maintenant Londres. De quoi se demander si on n’a pas affaire à "un terrorisme de proximité". Le quotidien a interrogé le juge anti-terroriste Marc Trévidic qui explique que le phénomène est très inquiétant.

"Nous savons lutter contre des organisations ayant une stratégie politique ou un projet terroriste, mais pas contre ces actes commis par des gens isolés qui relèvent du pulsionnel, du pétage de plomb de jeunes radicalisés via Internet. Mais il est impossible de déceler à l’avance des phénomènes éruptifs comme à Londres". Et pourtant, poursuit le juge, ces jeunes ne font rien au hasard : "ils ne sont pas déconnectés de toute infrastructure. La radicalisation qui s’opère sur Internet est voulue par des prêcheurs et des cadres de l’islam extrémiste qui diffusent l’idéologie sur des sites et revues comme Inspire".

De son côté, le Figaro, s’intéresse au voyage de François Hollande à Leibzig, en Allemagne, au congrès du SPD. Une fois n’est pas coutume ce n’est pas pour critiquer le président, mais pour saluer un discours, dont le Figaro espère qu’il sera un jour vu comme le discours fondateur du quinquennat.
Ce qu’apprécie le quotidien, c’est le fait d’avoir vanté les réformes courageuses de Gerhard Schröder (amélioration de la compétitivité, réduction des allocations chômage), que personne jusqu’à présent en France n’avait oser imiter.
Le journal, assez ironiquement, estime qu’avec de telles paroles, le président a fait "un bras d’honneur à l’aile gauche du parti socialiste" en France, des mots forts repris de la bouche de la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann.

En France, François Hollande devra faire face, ce week end, à la grande manifestation de l’opposition et de la manif pour tous. C’est en Une du nouveau quotidien de droite, L’opinion, François Hollande qui sera face à la due dimanche. Pour Nicolas Beytout, le président ne peut plus continuer à ignorer la mobilisation. Le directeur du journal explique que "le piège que François Hollande avait voulu tendre à la Manif pour tous, en précipitant le vote de la loi sur la mariage homosexuel, s’est refermé contre lui puisque la manifestation de dimanche se transforme en protestation contre l’ensemble du gouvernement".

Une analyse pas forcémement partagée par tous les journaux. Et visiblement pas par le Parisien/Aujourd’hui-en-France pour qui les Français sont lassés des manifs. Le journal publie un sondage selon lequel 62% des Français estiment qu’il serait normal que ces manifestations cessent, contre 35% seulement qui pensent le contraire.
Plus étonnant encore, dans le Figaro, on apprend que Frigide Barjot, la médiatique porte parole de la manif pour tous, s’interroge sur sa participation à la manifestation dimanche. Elle explique au journal en prendre "plein la gueule, en avoir marre". Elle se dit très préoccupée par les récupération du mouvement et les dérives violentes récentes contre les homosexuels et contre elle-même. Tant qu’il n’ya aura pas de garantie sérieuse de la part de la police, elle mettra sa "participation entre parenthèse", conclut-elle.

Un sujet semble en revanche faire l’unanimité de tous les quotidiens, c’est l’hommage à Georges Moustaki. Tous les journaux saluent le Métèque qui s’est éteint hier à l’âge de 79 ans. Je vous conseille notamment le portrait que dresse L’Humanité de l’un de ces derniers géants de la chanson française. Pour le quotidien, Georges Moustaki, c’était l’élégance même, un homme à la voix d’une douceur infinie. Lui, qui est né en Egypte, de parents juifs d’origine grecs, qui parlait arabe dans la rue, italien et français à l’école avant de venir s’installer à Paris. Jusqu'à la fin de sa vie, il est resté l'éternel métèque qu'il affirmait être dès sa première chanson, en 1969.

Par Christophe DANSETTE

COMMENTAIRE(S)

Les archives

20/01/2017 Donald Trump

"C'est parti pour le show"

Toute la presse française titre ce matin, presque sans exception, sur l’investiture de Donald Trump. Les journaux reviennent également sur le dernier débat avant le premier tour...

En savoir plus

20/01/2017 Donald Trump

"Du neuf dans un nouveau monde"

La presse mondiale revient ce matin évidemment sur l’investiture de Donald Trump. La situation en Gambie n’est toutefois pas oubliée.

En savoir plus

18/01/2017 Revue de presse internationale

"Ne l'appelez plus Theresa Maybe"

Au menu de la revue de presse internationale de ce mercredi, les commentaires des journaux anglo-saxons après le Brexit radical décidé par Londres. Les amateurs de jeux de mots...

En savoir plus

18/01/2017 Brexit

"Brexit et météo : le froid s'installe"

"Ressenti" est le mot à la Une de la revue de presse française de ce mercredi. Il y a le ressenti des journaux après le choix d'un Brexit radical décidé hier par Theresa May. Il...

En savoir plus

17/01/2017 Revue de presse internationale

"Le Royaume-Uni libéré, délivré"

Au menu de cette revue de presse internationale, mardi 17 janvier, le discours très attendu de Theresa May sur le Brexit et la réaction des Européens aux critiques de Donald...

En savoir plus