Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Soudan du Sud : l'avenir sombre d'un pays jeune de trois ans (partie 1)

En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

  • Terrorisme : la France se protège contre "les loups solitaires"

    En savoir plus

  • Soudan du Sud : la trahison des héros de l’indépendance

    En savoir plus

  • Rwanda : clôture de l’enquête française sur l’attentat contre Habyarimana

    En savoir plus

Sports

Le Brésilien Neymar préfère le Barça au Real Madrid

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/05/2013

L'attaquant prodige du Santos Futebol Clube a décidé samedi de rejoindre le FC Barcelone de Lionel Messi. Il sera dès lundi en Catalogne pour signer un contrat de cinq ans. Le Real Madrid avait également manifesté son intérêt.

Placé devant un cadeau de luxe inouï - choisir entre le Barça et le Real -, l'attaquant prodige brésilien Neymar, 21 ans, a décidé samedi de rejoindre la Catalogne. Le jeune attaquant jouera dimanche contre Flamengo son dernier match sous les couleurs de Santos.

"Lundi je signe mon contrat avec Barcelone. Je veux remercier les supporteurs de Santos pour ces neuf années incroyables", a écrit samedi soir le jeune footballeur du FC Santos, sur son compte Instagram. "Le FC Barcelone et le Santos FC ont trouvé un accord pour Neymar. L'attaquant brésilien revêtira le maillot Blaugrana au cours des cinq prochaines saisons", a indiqué le club catalan dans un communiqué publié dans la nuit sur son site internet.

Après des semaines de rumeurs et de tractations, le club mythique du "roi Pelé" avait annoncé vendredi soir qu'il acceptait de se séparer de son petit prince, dont le contrat courait jusqu'à l'été 2014. "Le Santos FC informe qu'il a reçu deux offres pour Neymar Silva Santos Junior. Au vu de ces offres et des conditions du contrat du joueur, le Comité de direction du club a décidé de négocier son étoile", avait annoncé le club de Sao Paulo sur Twitter.

Un choix en famille

Ce sera à Neymar et à son père "de décider laquelle des propositions ils vont choisir", avait ajouté le club à l'issue d'une réunion avec des représentants du Barça, dont le directeur du club catalan Raul Sanllehi.

Santos n'avait mentionné aucun nom ni montant. Mais il ne faisait mystère pour aucun média brésilien ou espagnol que l'autre club sur les rangs était le Real Madrid, rival historique du Barça.

"Neymar et le Barça avaient déjà un 'gentleman agreement'", avait reconnu après la réunion le vice-président de Santos Odilio Rodrigues dans des déclarations à la presse. "Mais les deux offres sont bonnes et c'est le joueur qui va décider", avait-il ajouté.

"C'est le jour le plus heureux de ma vie, c'est une grande fierté" d'avoir à choisir entre deux clubs aussi prestigieux, avait déclaré Neymar aux journalistes. "Nous allons nous réunir en famille pour prendre la meilleure décision", avait assuré son père, qui avait exclu de négocier pendant la Coupe des confédérations qui se disputera du 15 au 30 juin au Brésil, en répétition miniature du Mondial-2014.

Selon des médias brésiliens et espagnols, le Real Madrid, en reconstruction après le départ de son entraîneur portugais José Mourinho, aurait fait une offre supérieure à celle du Barça, champion d'Espagne 2012-13 mais humilié en demi-finales de la Ligue des champions par les Allemands du Bayern Munich et trop dépendant du rendement de Messi.

On le surnomme le "nouveau Pelé"

Le site brésilien UOL affirme sans citer de source que le Real Madrid a offert 35 millions d'euros pour le transfert de Neymar, et un salaire annuel de 11 millions d'euros, contre les 28 millions pour le transfert et sept millions de salaire proposés pas le Barça.

Technique insolente, efficacité létale devant le but, l'attaquant à crête d'Iroquois a marqué 137 buts en 221 matches sous le maillot de Santos. Logiquement, il est devenu rapidement la coqueluche du Brésil, qui a déposé sur sa tête juvénile la lourde couronne de "nouveau Pelé".

Neymar porte d'autant plus les espoirs du pays du ballon roi pour le Mondial-2014 que la Selaçao, cinq fois championne du Monde mais en pleine reconstruction et crise d'identité, pointe à la 19e place du classement mondial de la Fifa, la pire de son histoire. Lui-même n'a pas le même rendement en sélection qu'en club.

Au point que beaucoup au Brésil, dont le champion du Monde 2002 et "Galactique" du Real Ronaldo, l'ont incité à s'exiler, pour progresser au contact des défenses intraitables du Vieux Continent. Et revenir aguerri dans un an pour soulever la coupe du Monde dans le temple carioca du Maracana, qui est au football ce que la Scala de Milan est à l'opéra.

Avec dépêches

Première publication : 26/05/2013

  • FOOTBALL

    Le FC Porto cède Moutinho et Rodriguez à Monaco

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    José Mourinho quittera le Real Madrid à la fin de la saison

    En savoir plus

  • BANDE DESSINÉE

    Le PSG, une arme de distraction massive

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)