Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : l'ex-rebelle Ntaganda maintient son innocence à la veille de son procès à la CPI

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"To be or not to be dans l'UE"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prime à la casse"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rentrée scolaire : le premier jour d'école se raconte sur Twitter

En savoir plus

FOCUS

De la Macédoine à la Hongrie : le périple des migrants vers l’Europe occidentale

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les milles et une vies d’Eric-Emmanuel Schmitt

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Faut-il revenir sur les 35 heures en France ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise des migrants : l'Europe en quête de solutions (partie 1)

En savoir plus

Culture

La Palme d'or pour "La vie d'Adèle" d'Abdellatif Kechiche

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/05/2013

Le jury du 66e Festival de Cannes a décerné la récompense suprême à "La vie d'Adèle", du réalisateur franco-tunisien Abdellatif Kechiche. Les deux actrices principales, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulous, ont également été récompensées.

Pour décerner sa palme d'or, le jury du 66e Festival de Cannes a innové en récompensant trois personnalités : le réalisateur de la "Vie d'Adèle", Abdellatif Kechiche, ainsi que ses deux actrices principales, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulous.

"La vie d'Adèle" est "une très belle histoire, un amour magnifique auquel tout le monde peut s'identifier, peu importe la sexualité", a estimé dimanche Steven Spielberg, le président américain du jury.  "Nous avons été privilégiés de voir ce film, et non gênés (...) C'est l'histoire d'un amour profond, magnifique. Le réalisateur n'a pas du tout bridé le récit. Nous étions sous le charme du film, avec des actrices formidables. Le réalisateur a permis aux personnages de prendre réellement vie", a déclaré Steven Spielberg lors de la conférence de presse suivant la cérémonie de clôture.

"Kechiche a dédié cette Palme d'or à la jeunesse"

Enfin, la Palme d'Or a été attribuée "La vie d'Adèle", d'Abdellatif Kechiche.

Le jury a décerné le prix d'interprétation masculine à l'acteur américain Bruce Dern pour son rôle dans "Nebraska" d'Alexander Payne.

Le prix d'interprétation féminine est remis à la Française Bérénice Bejo pour son rôle dans "Le Passé" de l'Iranien d'Asghar Farhadi.

Le prix du scénario revient au Chinois Tian Zhu Dingi pour "A touch of sin" de Jia Zhangke.

Le prix du jury est décerné à "Tel père tel fils" du réalisateur japonais Kore-Eda Hirokazu.

Le prix de la mise en scène a été attribué au réalisateur mexicain Amat Escalante pour "Heli".

Le grand prix du 66e Festival de Cannes revient à "Inside Llewyn Davis" des frères Ethan et Joel Coen.

 

 

Première publication : 26/05/2013

  • BLOG DU FESTIVAL DE CANNES

    La romance lesbienne d'Abdellatif Kechiche touche la Palme du doigt

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Le cinéma français à l'honneur du Festival de Cannes

    En savoir plus

  • CINÉMA

    Festival de Cannes : six films français en lice pour la Palme d'or

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)