Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des émeutes éclatent au Gabon après l'annonce de la victoire de justesse d'Ali Bongo

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (2ème partie)

En savoir plus

LE DÉBAT

Brésil : Clap de fin pour Dilma Rousseff (1ère partie)

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Offensive turque en Syrie : le casse-tête de Washington

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Venise, ses gondoles, ses canaux et... son cinéma !

En savoir plus

FOCUS

Crise des migrants : la rue, point de passage obligé pour les demandeurs d'asile à Paris?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Attentat de Gaziantep : la communauté kurde de Turquie à nouveau meurtrie

En savoir plus

FACE À FACE

La démission de Macron, un nouveau coup dur pour Hollande

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Et à la fin, Macron tua le père"

En savoir plus

Economie

Apple à son tour dans le collimateur de la Commission européenne

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 27/05/2013

Bruxelles, par le biais d'un questionnaire adressé aux opérateurs téléphoniques européens, cherche à savoir si Apple impose ses conditions pour favoriser les ventes de l'iPhone, selon le quotidien britannique "Financial Times".

C'est un questionnaire de neuf pages qui vient d'être envoyé par la Commission européenne à plusieurs opérateurs téléphoniques. L'objectif, d'après les informations publiées lundi 27 mai par le quotidien économique britannique "Financial Times", est de savoir si Apple utilise des pratiques anti-concurrentielles pour favoriser les ventes de l'iPhone.

Le géant américain est soupçonné d'imposer aux opérateurs européens des conditions de vente qui permettraient de limiter voire d'écarter toute concurrence. Ainsi, les autorités européennes cherchent à découvrir si la marque à la pomme impose, entre autres, aux opérateurs l'achat d'un nombre minimum d'iPhone.

Le questionnaire porte également sur des éclaircissements concernant d'éventuelles limitations techniques imposées par Apple à l'iPhone 5 en Europe pour éviter qu'il puisse fonctionner avec les nouveaux réseaux internet mobile 4G qui sont en cours de déploiement dans plusieurs pays.

Position dominante ?

L'envoi de ce document aurait été décidé après que plusieurs opérateurs se sont plaints auprès de la Commission européenne des pratiques commerciales du géant américain, affirme le "Financial Times".

L'enquête européenne n'en est qu'au stade préliminaire et, avant d'être officiellement ouverte, il faudra que la Commission détermine, avec un degré de certitude suffisant, qu'Apple jouit d'une position dominante sur le marché européen des smartphones malgré la popularité des modèles Galaxy de Samsung.

Apple affirme respecter le droit européen, précise le "Financial Times".

Avec dépêches

Première publication : 27/05/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Apple est le roi des "manipulateurs" fiscaux selon le Sénat américain

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Malgré des bénéfices en recul, Apple récompense ses actionnaires

    En savoir plus

  • TECHNOLOGIES

    Tim Cook est-il devenu le maillon faible d’Apple ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)