Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

FRANCE

Vincent et Bruno, futurs premiers mariés gays de France

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/05/2013

Le premier mariage homosexuel de France sera célébré en grande pompe mercredi, à Montpellier, en présence de centaines d'invités. Najat Vallaud-Belkacem, la ministre du Droit des femmes, a fait savoir qu'elle s'y rendrait à titre personnel.

Mercredi 29 mai, à Montpellier, ils seront les premiers homosexuels à se dire "oui" en France. Dix jours à peine après la promulgation de la loi autorisant les mariages entre personnes de même sexe, Vincent et Bruno, respectivement 40 et 30 ans, se préparent à jouir de leur nouveau droit au grand jour.

Pas moins de 130 journalistes ont été accrédités pour l’évènement organisé dans la ville du sud de la France. En plus des 200 invités du couple, 300 personnalités politiques et associatives se presseront en outre dans la salle des rencontres de l’Hôtel de Ville de Montpellier. Parmi elles, une ministre : Najat Vallaud-Belkacem, en charge du Droit des femmes, qui justifie sa présence par le fait que les futurs mariés sont ses "amis". Initialement annoncée, la ministre déléguée à la Famille, Dominique Bertinotti a, quant à elle, fait savoir qu’elle ne se rendrait finalement pas à la noce, estimant que cette dernière est de "l’ordre de l’intime".

"Irrésistiblement impatient"

Sur Twitter, Vincent Autin, l’un des futurs époux qui est également président de l’association Lesbian & Gay Pride Montpellier Languedoc-Roussillon, se dit "irrésistiblement impatient, irrésistiblement heureux", à la veille de son mariage. "C’est un mariage d’amour, a-t-il tenu à préciser auprès de l’AFP. C’est un mariage qui va nous permettre d’envisager l’adoption."

La médiatisation de leur union est totalement assumée par les deux hommes, en

couple depuis six ans. Vincent et Bruno auraient même voulu qu’un écran géant soit installé sur le parvis de l’Hôtel de Ville et qu’un "vin d’honneur citoyen" soit organisé afin de partager ce moment avec le plus de personnes possible, mais leur souhait n’a pas été exaucé. Les forces de l’ordre redoutent, en effet, que les militants anti-mariage gay ne viennent gâcher la fête alors que leur dernier défilé, dimanche 26 mai à Paris, a fait de nombreux blessés.

La maire de la ville, Hélène Mandroux, s’est, elle, dit "fière de marier Bruno et Vincent". Car, pour l’élue socialiste, cette cérémonie est l’aboutissement d’années de militantisme. En novembre 2009 déjà, elle avait lancé "l'Appel de Montpellier", une pétition en faveur du mariage gay. Et, en février 2011, elle avait elle-même célébré l’union de deux hommes, à l’époque de manière uniquement symbolique.

"Je suis content pour eux"

 

Première publication : 28/05/2013

  • FRANCE

    Manif' pour tous : la fin d'un mouvement ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Manifestation anti-mariage gay : violents heurts après la dispersion des cortèges

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)