Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Tapie : l'État se constitue partie civile

© afp

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/05/2013

Les pouvoirs publics se porteront partie civile dans l'affaire Tapie pour "veiller à ce que les intérêts patrimoniaux de l'État ne soient pas lésés" et "avoir accès au dossier", selon l'entourage de Pierre Moscovici.

L'État va se constituer partie civile "dans les meilleurs délais", vraisemblablement dès la semaine prochaine, dans le volet non-ministériel de l'affaire Tapie en cours devant le tribunal de grande instance de Paris, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de l'Économie.

Les pouvoirs publics entendent ainsi "veiller à ce que les intérêts patrimoniaux de l'État ne soient pas lésés" et "avoir accès au dossier". L'entourage du ministre Pierre Moscovici a par ailleurs affirmé à l'AFP qu'un recours contre l'arbitrage rendu en 2008 en faveur de Bernard Tapie n'était "pas exclu, mais pas en cours".

Gardes à vue

L'affaire a pris un tour nouveau en début de semaine avec le placement en garde à vue de l'avocat de Bernard Tapie et d'un juge du tribunal arbitral qui lui a octroyé 403 millions d'euros

La directrice général du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde, était ministre de l' Économie lors de l'arbitrage du litige judiciaire opposant Bernard Tapie au Crédit Lyonnais sur la revente d'Adidas. Elle a été placée la semaine dernière sous le statut de témoin assisté.

Trois juges du pôle financier parisien, Serge Tournaire, Guillaume Daïeff et Claire Thépaut, conduisent depuis septembre 2012 une information judiciaire pour usage abusif de pouvoirs sociaux, recel de ce délit, détournement de fonds publics et faux dans le volet non-ministériel de cette affaire.

Avec dépêches

Première publication : 29/05/2013

  • FRANCE

    Affaire Tapie/Adidas : le juge Estoup et l'avocat de Tapie placés en garde à vue

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Tapie : Christine Lagarde placée sous le statut de témoin assisté

    En savoir plus

  • FRANCE - ENTRETIEN

    Affaire Tapie : Christine Lagarde ne souhaite pas "spéculer"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)