Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le mutins du PS défient Valls"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

  • En direct : l'Algérie attend les résultats d'un scrutin déjà contesté

    En savoir plus

  • Au moins 20 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

Asie - pacifique

Quelque 90 Afghans détenus sur une base britannique en Afghanistan

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/05/2013

Les forces britanniques en Afghanistan détiennent depuis plusieurs mois sur la base de Camp Bastion jusqu'à 90 Afghans soupçonnés de complicité avec les Taliban, selon des informations révélées par la BBC et confirmées par Londres.

Quelque 90 Afghans, soupçonnés pour la plupart d’avoir tué des soldats britanniques, sont emprisonnés depuis des mois à Camp Bastion, une base de l'armée britannique en Afghanistan. Le gouvernement du Royaume-Uni l’a reconnu mercredi 29 mai, tout en assurant que ces détentions étaient légitimes. Cette mise au point sert de réponse à des avocats britanniques, représentant certains de ces détenus, qui ont saisi la justice à Londres pour qu'elle statue sur la légalité de ces détentions "totalement inconstitutionnelles", selon eux. Ils assurent que leurs clients sont détenus sans avoir été inculpés.

Interrogé par la BBC qui a révélé l'affaire, le ministre de la Défense britannique, Philippe Hammond, a évalué à "autour de 80-90" le nombre des Afghans détenus à Camp Bastion, la plus importante base militaire britannique en Afghanistan, située dans la province du Helmand, au sud du pays. Mais selon lui, il est "totalement ridicule" de dire qu'il s'agissait d'"un lieu de détention secret".

"La plupart [de ces prisonniers] sont soupçonnés d'avoir tué des soldats britanniques ou d'avoir préparé, facilité ou procédé à l'installation de bombes artisanales, a ensuite précisé son ministère. Ils sont détenus en attendant leur remise aux autorités afghanes pour un complément d'enquête, préalable à des poursuites." Selon les autorités britanniques, leur transfert a été stoppé en novembre en raison d'un risque de mauvais traitement des détenus de la part des autorités afghanes.

"Violation du droit britannique et international"

Selon Philippe Hammond, les forces britanniques en Afghanistan ont le droit de garder en prison des suspects pendant 96 heures, une durée pouvant être prolongée dans certaines circonstances exceptionnelles. Le ministre a même assuré que le "centre de détention provisoire" de Camp Bastion était "régulièrement inspecté" par la Croix-Rouge. Il a également été visité par une délégation parlementaire britannique qui a tenu informé le Parlement cette année, a-t-il signalé.

"Nos clients sont détenus depuis huit à 14 mois, sans avoir été inculpés et sans avoir accès à un avocat, en violation du droit britannique et international", affirme pour sa part le cabinet d'avocats Public Interest qui représente huit de ces détenus et qui a saisi la Haute-Cour de justice de Londres. "C'est un centre de détention secret qui a été utilisé pour détenir illégalement ou interner jusqu'à 85 Afghans dont nul n'avait connaissance", a assuré Me Phil Shine, estimant que cette affaire n'était pas sans rappeler celle de la prison militaire américaine de Guantanamo.

Ces avocats "demandent à la justice de nous ordonner de relâcher ces gens, de les renvoyer sur le champ de bataille de telle sorte qu'ils puissent poursuivre les activités qui les ont conduits en prison, mettant la vie des soldats britanniques et de l'Isaf (la force internationale de l'Otan, NDLR) en danger", a répondu le ministère de la Défense britannique.

Pour sa part, le porte-parole de la présidence afghane, Aimal Faizi, a fait savoir que le gouvernement avait ouvert une enquête sur les détenus de Camp Bastion.

FRANCE 24 avec dépêches
 

Première publication : 29/05/2013

  • AFGHANISTAN

    REPORTAGE - En Afghanistan, le rêve de visa pour l'Iran tourne court

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Attentat-suicide et fusillade dans le centre de Kaboul

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Sept soldats de l'Otan tués en Afghanistan

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)