Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola: ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sophie Marceau et Patrick Bruel en sex-addicts !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France : la politique familiale à l'heure des économies

En savoir plus

FOCUS

Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

En savoir plus

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

  • Gérard Larcher élu sans surprise président du Sénat

    En savoir plus

  • Ebola : Alpha Condé exige "une réponse globale" pour combattre l'épidémie

    En savoir plus

  • Affaire Bygmalion : deux proches de Jean-François Copé mis en examen

    En savoir plus

  • UFC-Que Choisir vs Foncia : l’action de groupe loin de la "class action"

    En savoir plus

  • Le PIB britannique dopé par la drogue et la prostitution

    En savoir plus

  • Erdogan s'engage contre l'EI mais garde comme priorité la chute du régime syrien

    En savoir plus

  • Les musées français les plus visités bientôt ouverts sept jours sur sept

    En savoir plus

  • Ces réseaux salafistes qui inquiètent les autorités allemandes

    En savoir plus

EUROPE

Attaque de Londres : Michael Adebowale entendu par la police

© © ITV | Michael Adebolajo

Texte par Assiya HAMZA

Dernière modification : 29/05/2013

Michael Adebowale, l'un des auteurs présumés du meurtre du soldat britannique Lee Rigby le 22 mai, à Londres, a quitté l'hôpital, mardi, pour un commissariat. La famille de Michael Adebolajo (photo), l'autre suspect, a exprimé "sa honte profonde".

Il a quitté l’hôpital pour rejoindre un poste de police du sud de Londres. Michael Adebowale, l'un des deux auteurs présumés du meurtre du soldat britannique Lee Rigby, le 22 mai, dans la capitale britannique, a été placé en garde à vue mardi.

Blessé lors de son interpellation, cet homme de 22 ans doit également répondre d'une "tentative de meurtre sur un officier de police", a précisé Scotland Yard dans un communiqué.

La brigade antiterroriste a désormais 24 heures pour interroger et inculper Michael Adebowale, précise "Businessweek". Dans le cas contraire, la police devra demander à un juge de prolonger sa garde à vue qui ne pourra excéder 96 heures.

La famille Adebolajo dit son "horreur"

Le second auteur présumé du meurtre, Michael Adebolajo, qui revendiquait fièrement son acte dans une vidéo tournée par un passant au moment du drame, hachoir de boucher et couteau à la main couverts de sang, est, lui, toujours hospitalisé. Sa famille a fait part de "sa honte profonde" dans un communiqué publié mardi. 

"Rien de ce que nous pouvons dire n'annulera les événements de la semaine dernière. Toutefois, en tant que famille, nous souhaitons partager avec d'autres notre horreur devant le meurtre insensé de Lee Rigby et exprimer notre honte profonde et notre douleur" face à ces faits. "Nous condamnons sans réserve tous ceux qui se livrent à des actes de terreur et rejetons totalement leurs arguments qui voudraient que la religion ou la politique puissent justifier ce genre de violences", a martelé la famille chrétienne d'origine nigériane, appelant à ce que leurs "auteurs soient traduits en justice".

Michael Adebolajo, 28 ans, qui s'est converti à l'islam au sortir de l'adolescence, avait affirmé avoir tué le soldat de 25 ans parce que "des musulmans sont tués quotidiennement par des soldats britanniques", reprenant à son compte des propos utilisés par les islamistes radicaux.

Michael Adebolajo "voulait travailler dans les œuvres de bienfaisance"

Le beau-frère de Michael Adebolajo, James Thompson, a affirmé mardi soir que le MI5 s’était beaucoup intéressé à sa famille mais, surtout, qu’il avait tenté de recruter le jeune homme à son retour du Kenya en 2010. "Ils [les services secrets britanniques, NDLR] lui ont demandé d'être un espion pour eux, ce qu'il a évidemment refusé, a raconté James Thompson à la chaîne britannique ITV. Il a continuellement été harcelé jusqu'aux... événements" de la semaine dernière, a-t-il ajouté. "Pour nous, il était juste un père de famille qui travaillait, a insisté James Thompson. Rien de ce qu’il faisait ne pouvait être considéré comme extrême. Tout le monde est sous le choc, particulièrement dans le cercle familial, car nous n’avons rien vu venir. Je lui avais parlé récemment et il m’avait dit vouloir travailler dans les œuvres de bienfaisance."

"Ils lui ont demandé d'être un espion pour eux"

Au total, dix personnes ont été interpellées dans le cadre de cette enquête. Un homme de 50 ans, arrêté le 27 mai pour "complicité de meurtre", a été remis en liberté sous caution, tout comme cinq autres suspects, a précisé la chaîne britannique BBC. Deux femmes ont été libérées sans qu’aucune charge ne soit portée à leur encontre.

Première publication : 29/05/2013

  • ROYAUME-UNI

    Attaque de Londres : le MI5 aurait tenté de recruter un des suspects

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Attaque de Londres : la radicalisation progressive du suspect Michael Adebolajo

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    L'attaque de Londres, "une trahison de l’islam", selon Cameron

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)