Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger sa collection de crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

FRANCE

Militaire agressé à La Défense : le suspect reconnaît les faits

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/05/2013

L'homme suspecté d'avoir agressé un militaire samedi à La Défense a reconnu les faits, selon le procureur de la République de Paris. Âgé de 21 ans, il s'était récemment converti à l'islam et a probablement "agi au nom de son idéologie religieuse".

La traque aura duré moins de quatre jours. L’homme qui a été arrêté, mercredi 29 mai au matin, dans les Yvelines (région parisienne) a reconnu être l’auteur de l’agression d’un militaire samedi à La Défense, selon le procureur de la République de Paris, François Molins.

Prénommé Alexandre, le jeune homme, qui aura 22 ans jeudi, s’est converti à l’islam "à la fin de sa minorité et a probablement agi au nom de son idéologie religieuse", a précisé François Molins. 

"Alexandre a reconnu les faits devant les fonctionnaires du police, indiquant qu'il savait pourquoi ils étaient là", a déclaré le procureur. Ainsi, selon le magistrat, c’est la qualification terroriste qui sera retenue à l’issu de la garde à vue du suspect. L'agression du militaire s'est produite trois jours après le meurtre, à Londres, d'un soldat britannique par deux islamistes radicaux

Le procureur de la République de Paris



Arrêté grâce aux caméras de surveillance

Le jeune homme a pu être arrêté grâce aux caméras de vidéosurveillance, très nombreuses dans le centre commercial du quartier d’affaires de La Défense où a eu lieu l’agression. Sur les enregistrements, les enquêteurs ont pu voir que le suspect a effectué une prière musulmane, quelques minutes avant d’attaquer le militaire avec "une volonté de tuer apparente", a souligné le procureur. "L’auteur n’hésite pas à porter plusieurs coups" à l’aide d’un couteau "de type Laguiole" et non un cutter comme cela avait été indiqué auparavant. Couteau qu’il avait acheté une heure plus tôt dans un hypermarché du centre commercial, a précisé le procureur.

Les enquêteurs ont également pu remonter la piste d’Alexandre grâce à un sac que celui-ci a abandonné peu après l’agression et dans lequel ils ont notamment retrouvé "un pull, une bouteille de jus d’orange" ainsi qu’un couteau et l’étui d’un autre couteau qui aurait servi à l’agression.

Connu des services de police

Alexandre était déjà connu des services de police, mais pour des "petits délits", commis lorsqu’il était mineur, qui lui avait alors valu de simples rappels à la loi. Son identité avait par ailleurs été contrôlée en 2009 lors d’une prière de rue.

Le militaire agressé se porte mieux et a pu sortir lundi de l'hôpital Percy à Clamart, en région parisienne.

Première publication : 29/05/2013

  • TERRORISME

    Attaques contre des militaires : Londres et Paris étudient la piste terroriste

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un militaire poignardé à La Défense, son agresseur activement recherché

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un militaire poignardé à La Défense, le parquet antiterroriste saisi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)