Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif : de Sarajevo à Guantanamo, l’itinéraire des six d’Algérie

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

  • Euro-2020 : la finale de l'"Euro pour l’Europe" à Wembley

    En savoir plus

FRANCE

Militaire agressé à La Défense : le suspect reconnaît les faits

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 29/05/2013

L'homme suspecté d'avoir agressé un militaire samedi à La Défense a reconnu les faits, selon le procureur de la République de Paris. Âgé de 21 ans, il s'était récemment converti à l'islam et a probablement "agi au nom de son idéologie religieuse".

La traque aura duré moins de quatre jours. L’homme qui a été arrêté, mercredi 29 mai au matin, dans les Yvelines (région parisienne) a reconnu être l’auteur de l’agression d’un militaire samedi à La Défense, selon le procureur de la République de Paris, François Molins.

Prénommé Alexandre, le jeune homme, qui aura 22 ans jeudi, s’est converti à l’islam "à la fin de sa minorité et a probablement agi au nom de son idéologie religieuse", a précisé François Molins. 

"Alexandre a reconnu les faits devant les fonctionnaires du police, indiquant qu'il savait pourquoi ils étaient là", a déclaré le procureur. Ainsi, selon le magistrat, c’est la qualification terroriste qui sera retenue à l’issu de la garde à vue du suspect. L'agression du militaire s'est produite trois jours après le meurtre, à Londres, d'un soldat britannique par deux islamistes radicaux

Le procureur de la République de Paris



Arrêté grâce aux caméras de surveillance

Le jeune homme a pu être arrêté grâce aux caméras de vidéosurveillance, très nombreuses dans le centre commercial du quartier d’affaires de La Défense où a eu lieu l’agression. Sur les enregistrements, les enquêteurs ont pu voir que le suspect a effectué une prière musulmane, quelques minutes avant d’attaquer le militaire avec "une volonté de tuer apparente", a souligné le procureur. "L’auteur n’hésite pas à porter plusieurs coups" à l’aide d’un couteau "de type Laguiole" et non un cutter comme cela avait été indiqué auparavant. Couteau qu’il avait acheté une heure plus tôt dans un hypermarché du centre commercial, a précisé le procureur.

Les enquêteurs ont également pu remonter la piste d’Alexandre grâce à un sac que celui-ci a abandonné peu après l’agression et dans lequel ils ont notamment retrouvé "un pull, une bouteille de jus d’orange" ainsi qu’un couteau et l’étui d’un autre couteau qui aurait servi à l’agression.

Connu des services de police

Alexandre était déjà connu des services de police, mais pour des "petits délits", commis lorsqu’il était mineur, qui lui avait alors valu de simples rappels à la loi. Son identité avait par ailleurs été contrôlée en 2009 lors d’une prière de rue.

Le militaire agressé se porte mieux et a pu sortir lundi de l'hôpital Percy à Clamart, en région parisienne.

Première publication : 29/05/2013

  • TERRORISME

    Attaques contre des militaires : Londres et Paris étudient la piste terroriste

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un militaire poignardé à La Défense, son agresseur activement recherché

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un militaire poignardé à La Défense, le parquet antiterroriste saisi

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)