Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Drame de Sivens : retour sur l'affaire Rémi Fraisse

En savoir plus

TECH 24

La high tech peut-elle venir à bout du virus Ebola ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Les tests de résistance des banques sont-ils fiables ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

L'amendement "dividendes" qui fâche les PME

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des femmes se mettent aux "métiers d’hommes"

En savoir plus

REPORTERS

États-Unis – Mexique : la frontière de tous les dangers

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le Bal des vampires" : Roman Polanski sort les crocs !

En savoir plus

FOCUS

Le Caire surveille de près les islamistes radicaux tentés par l'EI

En savoir plus

Amériques

Attentat de Boston : l'homme abattu en Floride par le FBI n'était pas armé

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2013

Le jeune homme d'origine tchétchène, tué le 22 mai à Orlando lors d'un interrogatoire du FBI au cours duquel il avait avoué être impliqué dans l'attentat de Boston, n'était pas armé, révèle le "Washington Post".

L'homme d'origine tchétchène tué la semaine dernière en Floride (sud-est) lors d'un interrogatoire avec le FBI au sujet de ses liens présumés avec les auteurs de l'attentat de Boston n'était pas armé, rapporte le Washington Post mercredi.

Ibragim Todashev, 27 ans, avait été abattu le 22 mai après deux heures d'interrogatoire par les agents fédéraux dans son appartement d'Orlando alors qu'il tentait - apparemment - d'attaquer un enquêteur.

Peu avant sa mort, il avait avoué son implication dans un triple meurtre commis selon lui le 11 septembre 2011 avec Tamerlan Tsarnaev, l'aîné des frères accusés de l'attentat du 15 avril dernier qui a fait trois morts et 264 blessés lors du marathon de Boston (Massachusetts, nord-est).

Après l'incident, des responsables des forces de l'ordre avaient affirmé que le jeune homme avait brandi un couteau ou essayé de saisir le pistolet d'un agent du FBI.

Selon le Washington Post, un représentant des forces de l'ordre a assuré que Todashev avait, juste avant d'être abattu, sauté sur l'un des agents du FBI, renversant au passage la table devant lui, mais qu'il n'avait pas d'armes ni de couteaux sur lui. Il a en outre été abattu après des heures d'interrogatoire.

Interrogé par l'AFP pour savoir si Ibragim Todashev était effectivement armé ou s'il s'était montré menaçant avant d'avoir été abattu, le porte-parole du FBI, Paul Bresson, a refusé de commenter l'affaire, indiquant qu'une enquête interne était en cours, dans un communiqué publié mercredi soir. Il a également assuré que "le FBI prenait très au sérieux tout incident impliquant ses agents".

Aussitôt après la mort de son fils, le père du jeune homme, interviewé par des télévisions locales, avait mis en question la version des policiers: "Comment a-t-il pu attaquer un agent notamment avec un couteau, comme (les policiers) l'ont dit, s'ils étaient cinq ou six dans la maison?".

Le FBI s'intéressait à Todashev depuis l'attentat du 15 avril et l'avait interrogé plusieurs fois. Le jeune homme connaissait Tamerlan Tsarnaev, il pratiquait comme lui les arts martiaux et avait un temps habité Boston, avait indiqué un de ses amis, Khusn Taramiv, sur la chaîne locale wesh.com. Il avait encore parlé le mois dernier au téléphone avec l'aîné des Tsarnaev.

Tamerlan Tsarnaev, 26 ans, a été tué trois jours après l'attentat, lors d'un échange de coups de feu avec la police. Son frère Djokhar, 19 ans, a été arrêté quelques heures plus tard à l'issue d'une vaste chasse à l'homme et est détenu dans une prison-hôpital près de Boston.

AFP

Première publication : 30/05/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Des milliers de personnes ont symboliquement terminé le marathon de Boston

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attentat de Boston : un homme lié à Tamerlan Tsarnaev abattu par le FBI

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Attentat de Boston : Djokhar Tsarnaev a laissé une confession écrite

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)