Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

EUROPE

Fortuna, le yacht de la discorde entre le roi Juan Carlos et des entrepreneurs des Baléares

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/05/2013

Le roi d’Espagne veut se séparer de son somptueux yacht pour être plus en phase avec la politique d’austérité dans son pays. Mais des chefs d’entreprise des Baléares, qui lui avaient offert le bateau en 2000, lui demandent de rendre le cadeau.

Face à la crise économique qui frappe l’Europe et plus particulièrement son pays, le roi d’Espagne, Juan Carlos, souhaite montrer l’exemple. Il a annoncé mi-mai qu’il allait se séparer de son yacht, évalué à 21 millions d’euros, et dont l’entretien revenait trop cher à la Couronne. Selon la presse espagnole, le simple remplissage de son réservoir coûterait la somme rondelette de 20 000 euros.

"Le roi a demandé aux services du Patrimoine national [qui gère les biens de l'État espagnol mis à disposition de la Maison royale] de prendre acte de sa décision de se séparer" du yacht, avait annoncé un porte-parole de la Maison royale. Le navire devait être ensuite cédé au gouvernement, auquel il appartiendra de décider de le conserver ou de le mettre en vente.

Donner c'est donner, reprendre c'est normal

Un scénario qui ne plaît pas du tout aux chefs d’entreprise des Baléares, à l'origine du luxueux cadeau en 2000. Les entrepreneurs réclament purement et simplement la restitution par le roi du yacht Fortuna, un cadeau offert à travers la Fondation pour le tourisme et la culture afin, officiellement, d'assurer la promotion du tourisme dans l’archipel espagnol lorsque le souverain s’y rendrait en vacances.

La Fondation pour le tourisme et la culture des Baléares a ainsi envoyé, lundi 27 mai, une lettre au service du Patrimoine national demandant que soit rendu le bateau, une vedette de 41,5 mètres de long. "La décision d'offrir le yacht avait été prise 'pour que Sa Majesté le roi et la Famille royale en fassent usage'", écrit la fondation dans cette lettre.

La dernière fois que Juan Carlos, 75 ans, a navigué à bord du yacht remonte à août 2012. La popularité du roi est en chute libre en raison de plusieurs scandales, dont une affaire de corruption présumée touchant son gendre, Iñaki Urdangarin. Les Espagnols ont également reproché au monarque de s'être rendu, l'année dernière, au Botswana pour une coûteuse chasse à l'éléphant, alors que le pays, en pleine récession, est soumis à une sévère cure d'austérité.

Avec dépêches

Première publication : 30/05/2013

  • ESPAGNE

    L’infante Cristina convoquée devant le juge pour trafic d'influence

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    Le roi Juan Carlos au cœur d'une polémique après un voyage au Botswana

    En savoir plus

  • ESPAGNE

    En plein scandale de corruption, le roi Juan Carlos publie ses comptes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)