Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Classement des personnalités influentes : 10 africains dans le palmarès du Time magazine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Où s'arrêtera Poutine ?

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Crise en Ukraine : l'escalade à l'est jusqu'où ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

En savoir plus

SUR LE NET

Opération ratée de la police de New York sur Twitter

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sean Lennon dans les pas de son père

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : peine de mort et réglementation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Michel Platini : "pas sûr que le PSG respecte le fair play financier"

En savoir plus

  • De la guerre civile aux portes de Paris, parcours de réfugiées syriennes

    En savoir plus

  • Des soldats russes sur le pied de guerre à la frontière ukrainienne

    En savoir plus

  • Accord Hamas-Fatah : Israël suspend les négociations de paix

    En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : deux candidats face à Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Vidéo : les ouvriers du textile au Bangladesh toujours en danger

    En savoir plus

  • Abdoulaye Wade bloqué au Maroc, confusion sur son retour à Dakar

    En savoir plus

  • RD Congo : près de 50 morts dans un accident de train

    En savoir plus

  • Les dessous des résultats record d’Apple

    En savoir plus

  • Ségolène Royal dément avoir interdit les décolletés dans son ministère

    En savoir plus

  • Impression 3D : dix maisons construites en 24 heures à Shanghaï

    En savoir plus

  • Premières pistes pour mettre fin au conflit entre VTC et taxis

    En savoir plus

  • Le rappeur Rohff mis en examen et incarcéré pour violences

    En savoir plus

  • Au Caire, le voile de la discorde

    En savoir plus

  • Le patron de la F1 Bernie Ecclestone jugé pour corruption

    En savoir plus

  • Au moins trois médecins américains tués dans un hôpital de Kaboul

    En savoir plus

  • Les îles Senkaku "couvertes" par le traité de défense américano-japonais

    En savoir plus

  • Platini doute que le PSG respecte le fair-play financier

    En savoir plus

  • Le président colombien rétablit le maire de Bogota dans ses fonctions

    En savoir plus

EUROPE

Hollande sous le feu des critiques des partis politiques allemands

© AFP

Vidéo par Kéthévane GORJESTANI

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/05/2013

À quelques heures de sa rencontre à Paris, ce jeudi, avec Angela Merkel, François Hollande est décrié par la classe politique allemande, après ses déclarations "désobligeantes" sur les exigences de Bruxelles concernant la réforme des retraites.

C'est ce qui s'appelle recevoir une volée de bois vert. Alors que la chancelière Angela Merkel est attendue à Paris, ce jeudi, pour adopter une motion sur la croissance et l'emploi, François Hollande est attaqué par plusieurs partis allemands, choqués par une critique jugée "inappropriée" à l'encontre de la Commission européenne.

Le président français a déclaré, mercredi, que "la Commission (européenne) n'a pas à dicter" à la France ce qu'elle a "à faire", après que Bruxelles a demandé à Paris d'entamer la réforme des retraites dès cette année, en échange du délai supplémentaire de deux ans  pour ramener son déficit en dessous de 3 %.

"La réaction de Hollande montre le désespoir considérable de son gouvernement qui, un an après son arrivée au pouvoir, n'a pas encore trouvé de réponses efficaces aux problèmes économiques et financiers de son pays", a déclaré Andreas Schockenhoff, vice-président du groupe parlementaire des conservateurs (CDU/CSU), dans un communiqué. 

Hollande "secoue les fondements de l'UE"

"La critique violente du président français contredit l'esprit et les textes des accords et traités européens (...). Quelqu'un qui parle comme ça secoue les fondements de l'UE", a jugé celui qui préside le groupe d'amitié franco-allemand au Bundestag, la chambre basse du Parlement.

Sa critique "est d'autant plus incompréhensible que la Commission européenne fait preuve de particulièrement d'égards quant à la situation française et veut pousser à ce que soient entreprises en profondeur les réformes structurelles nécessaires" dans ce pays, a ajouté Andreas Schockenhoff.

"La France doit affronter ses problèmes structurels"

Une analyse partagée par d'autres formations politiques outre-Rhin. "Hollande n'a toujours pas compris qu'il n'est pas seul sur terre", rappelle ainsi un des responsables des conservateurs au Parlement européen, le Bavarois Manfred Weber (CSU). "C'est enfin à lui de faire ses devoirs et d'affronter les problèmes structurels de la France, au lieu de chercher à Berlin ou Bruxelles les coupables", insiste Manfred Weber dans un entretien accordé, ce jeudi, au site internet de l'hebdomadaire allemand Der Spiegel.

Quant au président du groupe parlementaire des libéraux (FDP, petit partenaire de la coalition gouvernementale de Mme Merkel), Rainer Brüderle, il n'a pas hésité à qualifier la première année de pouvoir de présidence socialiste "d'année perdue". L'Europe "ne peut attendre plus longtemps la France", rappelle-t-il dans un entretien au quotidien allemand Rheinische Post paru ce jeudi.

Insistant sur l'importance de la mise en œuvre de réformes structurelles, Rainer Brüderle s'est dit "certain que la chancelière" allait "clairement aborder le sujet en interne, comme on le fait entre amis".

Avec dépêches

Première publication : 30/05/2013

  • ALLEMAGNE

    "Les Allemands sont perçus comme les bons citoyens du monde"

    En savoir plus

  • ALLEMAGNE

    Le SPD préfère l'Alliance progressiste à l’Internationale socialiste

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Bruxelles donne deux ans de répit à la France pour réduire son déficit

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)