Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un mois après le début des manifestations la France suspend sa coopération sécuritaire

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le prélèvement à la source : une fausse bonne idée?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique A, artiste exigeant

En savoir plus

FOCUS

Népal : difficile retour sur les bancs de l'école, un mois après le séisme

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Nigeria : accord des distributeurs de carburant sur la fin de la grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi : "Tout va très bien Madame la Marquise"

En savoir plus

DÉBAT

Burundi : l'impossible dialogue entre pouvoir et opposition? (partie 2)

En savoir plus

FRANCE

L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine placé en garde à vue

© AFP

Vidéo par Philomène REMY

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/05/2013

Soupçonné de vouloir fuir la France, Ziad Takieddine, soumis à un strict contrôle judiciaire, a été placé jeudi en garde à vue, selon l'AFP qui confirme une information de Mediapart. L'homme est mis en examen dans l'affaire Karachi.

Le Franco-Libanais Ziad Takieddine, a été placé jeudi matin en garde à vue, a indiqué l’AFP confirmant une information de Mediapart. Les policiers soupçonnent l’homme d’affaire, soumis à un strict contrôle judiciaire dans le cadre de sa mise en examen dans le volet financier de l'affaire Karachi, d'avoir voulu fuir le pays.

D’après une source proche du dossier, M. Takieddine s'est procuré un passeport diplomatique de République dominicaine pour un montant de 200 000 euros, daté de janvier 2013.

Ziad Takieddine est notamment poursuivi dans l'affaire Karachi pour recel d'abus de biens sociaux. Les juges soupçonnent que des commissions qu'il aurait touchées en marge de contrats d'armement conclus en 1994 pourraient avoir contribué à un éventuel financement illicite de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995.

Il a par ailleurs plusieurs fois affirmé détenir les preuves d'un financement illicite par la Libye de la campagne présidentielle de 2007 de Nicolas Sarkozy. Une information judiciaire a été ouverte à ce sujet en avril.

Avec dépêches

Première publication : 30/05/2013

  • FRANCE

    Affaire Karachi : l'étau se resserre autour d'Édouard Balladur

    En savoir plus

  • FRANCE

    Ziad Takieddine sonne la charge contre Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Campagne de Sarkozy en 2007 : perquisition au domicile de Takieddine

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)