Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

FRANCE

Valls part en croisade contre Internet, terreau de l’auto-radicalisation

© AFP

Texte par Assiya HAMZA

Dernière modification : 30/05/2013

Cinq jours après l’agression à l’arme blanche d’un militaire à La Défense, le ministre français de l'Intérieur, Manuel Valls, affirme, jeudi dans "Libération", que la traque sur Internet doit être une priorité pour lutter contre le terrorisme.

Comment lutter contre l’"ennemi de l’intérieur " ? Pour Manuel Valls, "la traque sur Internet" est l’une des pistes à privilégier pour répondre à "l’auto-radicalisation" d’individus qui "agissent seuls" et non au sein d’un groupe structuré basé à l’étranger, affirme le ministre français de l’Intérieur dans une interview accordée jeudi 30 mai au journal "Libération".

"Internet est devenu un vecteur de propagande, de radicalisation et de recrutement pour le terrorisme d'inspiration djihadiste. C'est également un lieu d'échange pour les terroristes", souligne le ministre de l’Intérieur. Il faut donc détecter "au plus tôt les signaux de radicalisation".

Pour le locataire de la place Beauvau, "des signaux peuvent alerter lorsqu'ils convergent : rupture dans les parcours individuels, changements brutaux de comportement, radicalisation du discours, coupure avec l'environnement familial ou professionnel. Il est essentiel de savoir capter ces signes avant-coureurs".

Alexandre D. un profil différent de celui de Merah

Alexandre D., qui a reconnu l’agression à l’arme blanche d’un soldat à la Défense le 25 mai, présentait il des signes avant-coureurs d’un passage à l’acte ? Ce "Gaulois pure souche" selon un policier, converti à l’islam il y a quatre ans, avait été contrôlé en 2009 lors d'une prière de rue à Maurepas, dans les Yvelines, en région parisienne.

"À part cette prière de rue, il n'y a pas d'autre élément pouvant laisser croire à sa dangerosité", a précisé mercredi le directeur de la police judiciaire Christian Flaesch.

Car contrairement à Mohamed Merah, auteur présumé des tueries de Toulouse et Montauban en mars 2012, le jeune homme de 22 ans, rebaptisé Abdelhak à ses 18 ans, "connu pour de petits délits" n’avait cependant pas de casier judiciaire. En 2006 et  2007,  l'adolescent fait l'objet de rappels à la loi pour "un port illégal d'arme, un vol avec effraction, un vol avec violences et une violation de domicile", précise le journal "Le Monde". Il fait cependant l’objet d’un "suivi éducatif" par un juge des enfants pour refus de l’autorité parentale.

En "rupture familiale" et "sans domicile fixe connu" ces dernières années, Alexandre D. refusait également de cotoyer les femmes, selon la radio RTL.

Signalé dans une note de la Sous-direction de l'information générale

Le 20 février, Alexandre D. avait toutefois été "signalé" comme "se radicalisant" par une note de la Sous-direction de l'information générale (Sdig, ex-RG) des Yvelines. D’après les informations du journal "Le Monde", "les destinataires, et en particulier le bureau de liaison avec la direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, chargée des radicaux), n'ont pas donné suite".

Interrogé sur ce dysfonctionnement apparent entre le Sdig et la DCRI, le ministre de l'Intérieur reconnaît dans les colonnes de "Libération" que des "erreurs d'appréciation ou d'analyse existent" tout en précisant que "le renseignement, c'est avant tout la difficulté de bien cerner des individus" aux profils "hybrides et opportunistes".

"Ni Mohamed Merah ni les auteurs de ce meurtre atroce à Londres n’avaient commis, en France ou en Grande-Bretagne, des actes criminels. Il y a actuellement en France une centaine d’individus susceptibles de basculer dans l’action et plusieurs centaines d’individus radicalisés", insiste-t-il.

"L'utilisation des sources humaines a permis à plusieurs reprises de déjouer des complots terroristes. Comme le risque zéro n'existe pas, cela veut dire qu'il faut pousser l'analyse sur chaque individu qui représente un danger potentiel", conclut Manuels Valls.


 

Première publication : 30/05/2013

  • FRANCE

    Militaire agressé à La Défense : le suspect reconnaît les faits

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arrestation de l'auteur présumé de l'agression d'un militaire à La Défense

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un militaire poignardé à La Défense, le parquet antiterroriste saisi

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)