Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

UN OEIL SUR LES MEDIAS

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "Tant pis si la droite n'est pas une alternative incontournable au macronisme"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Franck Riester : "François de Rugy se fera respecter car il est respectable"

En savoir plus

FOCUS

Face à ses hooligans, la Russie applique la tolérance zéro

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'acteur caméléon Guillaume Gallienne fait ses débuts à l'opéra

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Poutine, Trump, et Oliver Stone"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Facebook Messenger parie sur le "service à la clientèle instantané"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oubliés les brocards phallocrates !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : nouvelles découvertes macabres dans le Kasaï

En savoir plus

EUROPE

Soldat tué à Londres : Michael Adebowale inculpé de meurtre

© © ITV | Michael Adebowale filmé par un vidéaste amateur

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/05/2013

Michael Adebowale, l'un des auteurs présumés du meurtre du soldat britannique Lee Rigby le 22 mai, à Londres, doit comparaître devant un juge ce jeudi. Son complice présumé Michael Adebolajo est, lui, toujours hospitalisé sous garde policière.

Il a été inculpé pour "meurtre" et "détention d'arme à feu". Michael Adebowale, l'un des deux hommes accusés du meurtre à l'arme blanche du soldat britannique Lee Rigby en pleine rue, à Woolwich, un quartier de Londres, le 22 mai, a brièvement comparu ce jeudi 30 mai devant le tribunal londonien de Westminster, qui a renvoyé l'affaire au 3 juin devant la Cour criminelle centrale d'Angleterre d'Old Bailey. Le suspect, âgé de 22 ans, avait quitté l'hôpital mardi pour être aussitôt placé en garde à vue et interrogé dans un commissariat.

Michael Adebolajo toujours hospitalisé

Le second auteur présumé du meurtre, Michael Adebolajo, qui revendiquait fièrement son acte dans une vidéo tournée par un passant au moment du drame, hachoir de boucher et couteau à la main couverts de sang, est, lui, toujours hospitalisé. Sur l'enregistrement, il affirmait avoir tué le soldat parce que "des musulmans sont tués quotidiennement par des soldats britanniques", reprenant à son compte des propos utilisés par les islamistes radicaux. 

Michael Adebowale apparaissait lui aussi à l’image, armé d'un couteau et d'un pistolet. Il marchait à proximité du corps de la victime qui gisait au milieu de la rue.

Un nouvel appel à témoins lancé

Selon l'autopsie de Lee Rigby, le soldat est mort des suites de "multiples entailles", a annoncé Scotland Yard mercredi en fin d'après-midi.

La police a par ailleurs relancé ce même jour un appel à témoins. Elle cherche en particulier des témoins de l'attaque et des informations sur l'Opel Tigra bleue qui a percuté le soldat avant qu’il ne soit attaqué par les deux hommes.

Avec dépêches

 

Première publication : 30/05/2013

  • ROYAUME-UNI

    Attaque de Londres : Michael Adebowale entendu par la police

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Attaque de Londres : le MI5 aurait tenté de recruter un des suspects

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Attaque de Londres : la radicalisation progressive du suspect Michael Adebolajo

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)