Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un Mozart social-libéral à Bercy"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Si j'abandonne, tout s'effondre"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gouvernement Valls II : remaniement ou reniement ?

En savoir plus

DÉBAT

Gouvernement Valls II : le bon choix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Macron, l'anti-Montebourg à Bercy

En savoir plus

SUR LE NET

« L’Ice Bucket Challenge » détourné par un acteur américain

En savoir plus

SUR LE NET

Le convoi russe en Ukraine : pourquoi et pour qui ?

En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • Emmanuel Macron, un ex-banquier touche-à-tout à Bercy

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vidéo : Lalish, capitale spirituelle et dernier refuge des Yazidis d'Irak

    En savoir plus

  • En images : les ministres du gouvernement Valls II

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Porto élimine Lille, reversé en Ligue Europa

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza après sept semaines de guerre entre Israël et le Hamas

    En savoir plus

  • Transferts : Samuel Eto’o signe à Everton

    En savoir plus

  • Rencontre Poutine - Porochenko : "Le sort du monde se joue à Minsk"

    En savoir plus

  • Pictet, une importante banque suisse, publie ses premiers résultats depuis 209 ans

    En savoir plus

  • Aaron Sofer, un étudiant juif américain, porté disparu en Israël

    En savoir plus

Economie

Le "made in USA", nouveau front de la guerre Google vs Apple

© Nerds on Call/Flickr

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 30/05/2013

Motorola, le constructeur américain de smartphones qui appartient à Google, a annoncé, mercredi 29 mai, que son prochain téléphone portable serait "made in USA". Peu avant, Apple avait rapatrié aux États-Unis la production de certains Mac.

La guerre du "made in USA" est déclarée. Motorola a annoncé, mercredi 29 mai, que son prochain modèle de smartphone, le Moto X, sera assemblé au Texas. Il s'agira du seul téléphone portable disponible construit sur le sol américain. Il doit être commercialisé à partir d'août 2013, a annoncé Motorola dans un communiqué mis en ligne mercredi.

Pour la marque américaine, c'est le premier lancement important de smartphone depuis son acquisition en 2011 pour 12,5 milliards de dollars par le géant d'Internet Google. La construction de ce nouveau modèle doit permettre la création de 2 000 emplois à Fort Worth, la cinquième ville du Texas. L'usine dans laquelle le Moto X va être assemblé existe déjà et le fabricant finlandais de téléphone portable Nokia l'avait utilisée par le passé.

Ce retour aux sources américaines n'est, en outre, pas une première pour Google. L'entreprise avait déjà envisagé, en août 2012, de construire aux États-Unis le Nexus Q, un jukebox qui avait finalement fait long feu. Google avait, en effet, décidé quelques mois plus tard d'abandonner ce projet car il estimait qu'il n'y avait alors pas de réel marché pour ce type de produit.

Apple au Texas aussi

Mais surtout, la décision de Motorola de miser sur le "made in USA" intervient quelques mois après une annonce d'Apple dans le même sens. La marque à la pomme a, en effet, décidé en décembre 2012 de rapatrier sur le sol américain la construction d'une partie de ces ordinateurs Mac. Tim Cook, PDG d'Apple, avait alors souligné que le groupe investirait 100 millions de dollars pour concrétiser ce projet sans pour autant préciser quels modèles de Mac allaient ainsi être fabriqués aux États-Unis.

En revanche, une chose est sûre : comme pour Motorola, c'est également dans des usines texanes que ces ordinateurs verront le jour. Certains composants pour ces produits proviendront d'autres États américains comme le Kentucky, l'Illinois ou encore la Floride.

Ce nouvel amour pour le "made in USA" d'Apple et Google n'est pas qu'une vaste opération de communication pour séduire les consommateurs américains. Les coûts salariaux en Chine ont fortement augmenté ces dernières années. Dans les usines de Foxconn, qui construit une grande partie des produits technologiques des grandes marques occidentales, les salaires ont augmenté de plus de 20 % sur une année. Si l'ouvrier chinois revient toujours moins cher que son homologue américain, l'attrait pour l'ex-empire du Millieu est devenu moins irresistible.

Première publication : 30/05/2013

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Google va supprimer 4 000 emplois chez Motorola

    En savoir plus

  • TÉLÉCOMMUNICATIONS

    Google reçoit un double feu vert pour le rachat de Motorola Mobility

    En savoir plus

  • INFORMATIQUE

    Ordinateurs portables : avec le ChromeBook Pixel, Google s'attaque au MacBook Air d'Apple

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)