Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La France tente de contrer la propagande djihadiste

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Grèce, la victoire de Syriza doit-elle inquiéter les Européens ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Union Africaine, est-ce vraiment une union ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande, le "Hitler" d'Al Watan Al An

En savoir plus

REPORTERS

Syrie : Kobané, la reconquête

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Lutte contre Boko Haram : des bombardements tchadiens au Nigeria

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestations anti-MINUSMA : l'ONU ouvre une enquête

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le Who's who du procès Bettencourt

En savoir plus

TECH 24

Des technologies pour aider les malvoyants

En savoir plus

FRANCE

La Défense : l'agresseur présumé du militaire mis en examen

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/05/2013

Alexandre, l'agresseur présumé d'un militaire français à La Défense, le 25 mai, a été mis en examen pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste". Il a ensuite été placé en détention provisoire.

L'auteur présumé de l'agression d'un militaire à La Défense, le 25 mai, a été mis en examen ce vendredi 31 mai pour "tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste".

Ce converti à l'islam, prénommé Alexandre et âgé de 22 ans, avait été arrêté mercredi 29 mai dans un grand ensemble de La Verrière, dans les Yvelines, et placé en garde à vue. Le parquet de Paris avait alors indiqué que le suspect avait reconnu l'agression, commise "sans doute au nom de son idéologie religieuse".

Après deux jours de garde à vue, il a été présenté à deux juges antiterroristes, Thierry Fragnoli et Gilbert Thiel, qui lui ont signifié sa mise en examen. Il a ensuite été placé en détention provisoire.

"Volonté de tuer"

Lors d'une conférence de presse, le procureur de Paris, François Molins, a évoqué mercredi une "volonté de tuer assez évidente" et une "détermination impressionnante", faisant le récit de la préparation minutieuse du jeune homme de passer à l'acte. "Il n'a pas hésité à porter plusieurs coups", a-t-il souligné.

L'agression du militaire, blessé à la gorge, était survenue trois jours après le meurtre à Londres d'un soldat britannique par deux islamistes radicaux, et un peu plus d'un an après l'assassinat par Mohamed Merah de sept personnes, dont trois militaires.

Le militaire agressé, Cédric Cordiez, 23 ans, soldat de première classe du 4e régiment de chasseurs de Gap, a quitté lundi l'hôpital Percy de Clamart.

Avec dépêches

Première publication : 31/05/2013

  • FRANCE

    Militaire agressé à La Défense : le suspect reconnaît les faits

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arrestation de l'auteur présumé de l'agression d'un militaire à La Défense

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un militaire poignardé à La Défense, son agresseur activement recherché

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)