Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Le loup et l'agneau"

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • Ligue 1 : au Parc des Princes, Lyon tient tête au PSG

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

Moyen-orient

Les élections législatives libanaises reportées à novembre 2014

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/05/2013

Face aux désaccords sur le mode de scrutin et aux tensions liées à la guerre en Syrie, les députés libanais ont voté, ce vendredi, une prolongation de leur mandat. Les élections initialement prévues en juin auront lieu en novembre 2014.

Les élections législatives, prévues au mois de juin au Liban, ont été reportées au mois de novembre 2014 en raison du désaccord entre les partis sur le code électoral et de l'impact dans le pays de la guerre civile en Syrie voisine.

C'est la première fois depuis la guerre civile libanaise (1975-1990) qu'un tel report a lieu. Les députés "ont entériné en dix minutes" la proposition de loi du chrétien indépendant Nicolas Fattouche, a confié un élu à Reuters.

"La durée du mandat de la législature sera modifiée exceptionnellement pour prendre fin le 20 novembre 2014", indique le texte soumis à l'approbation. La raison conduisant à cette prolongation est "la situation sécuritaire dans plusieurs régions libanaises, qui s'accompagne d'une escalade politique et d'une division qui prend souvent des formes confessionnelles menant à la dissension", explique la proposition de loi. "Les tensions sécuritaires et politiques empêchent la tenue d'une campagne électorale", ajoute le texte.

Le Liban toujours sans gouvernement

La plupart des formations politiques sont hostiles à l'actuel scrutin majoritaire à un tour et souhaitent y introduire de la proportionnelle, mais sans parvenir à se mettre d'accord sur l'importance de la dose.

Les affrontements entre partisans et adversaires du président syrien, Bachar al-Assad, enregistrés dans la capitale, Beyrouth, et surtout dans le nord, à Tripoli, ont également incité les parlementaires à geler le processus électoral.

Après le vote sur le report des élections, il restera cependant à régler un problème difficile : la formation d'un nouveau gouvernement. Depuis sa nomination le 6 avril, le nouveau Premier ministre, Tamman Salam, a été dans l'incapacité de former un nouveau cabinet, toujours en raison des divisions accentuées par la crise syrienne.

Avec dépêches

Première publication : 31/05/2013

  • SYRIE

    Abou Hamza, un milicien libanais parti défendre Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • SYRIE

    Le chef du Hezbollah libanais promet la victoire des pro-Assad en Syrie

    En savoir plus

  • LIBAN

    Des heurts entre pro et anti-Assad font quatre morts à Tripoli

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)