Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : la Syrie, une alliée inévitable ?

En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Amériques

Le match Brésil-Angleterre aura bien lieu dimanche au stade Maracana

© AFP

Vidéo par Nicolas RANSOM

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 31/05/2013

La rencontre amicale entre le Brésil et l'Angleterre prévue dimanche au stade Maracana de Rio de Janeiro aura bien lieu, a annoncé la justice brésilienne. Jeudi, une juge avait prononcé une interdiction, doutant de la fiabilité des infrastructures.

Une "erreur bureaucratique" a bien failli empêcher la tenue dimanche du match amical de football Brésil-Angleterre au Maracana, le stade mythique de Rio de Janeiro, pour des raisons de sécurité, selon les autorités de l'État de Rio.

À deux semaines du coup d'envoi de la Coupe des confédérations, qui doit servir de test pour le Mondial-2014 au Brésil, un tribunal de Rio a pris jeudi soir la décision d'interdire la rencontre. Mais cette décision a été annulée quelques heures plus tard, quand les autorités de Rio ont démontré que toutes les installations étaient en règle, a indiqué vendredi le gouvernement de l'État dans un communiqué. "La juge de garde du tribunal de Rio de Janeiro a révoqué la décision qui suspendait le match", est-il précisé.

Le gouvernement a fait appel de l'interdiction et présenté les documents de "l'inspection de la police miliaire qui prouvaient que toutes les conditions de sécurité étaient en règle au Maracana", selon le communiqué qui évoque "une erreur bureaucratique" pour expliquer la confusion. Dans un premier temps, la juge ne disposait pas des preuves que le stade avait accompli les démarches nécessaires pour autoriser la tenue de matches ou d'évènements dans le stade, explique encore le gouvernement. Les sélections du Brésil et d'Angleterre sont déjà à Rio où elles s'entraînent en vue de la rencontre qui doit se dérouler devant 74 000 spectateurs.

Rapports techniques manquants

À l'annonce de l'interdiction de la rencontre amicale, Gary Neville, assistant du sélectionneur anglais Roy Hodgson, a réagi avec surprise et un humour tout britannique : "Ce match là ? Celui de dimanche ? On jouera donc sur la plage", s'est-il esclaffé en conférence de presse.

Le temple du football a été privatisé

La juge, qui a décidé d'interdire le stade, avait donné droit à une requête du ministère public selon qui "il n'a pu être vérifié pour le moment que le stade remplit les conditions de sécurité nécessaires minimum pour la tenue de matches et d'événements". Le jugement exigeait la remise des rapports techniques démontrant que le stade présente les conditions de sécurité nécessaires pour accueillir des spectateurs. "En dépit des innombrables demandes du ministère public, les rapports d'expertise n'ont pas été remis dans leur totalité et il n'est pas pour le moment vérifié que le stade présente les conditions de sécurité requises", écrit la magistrate.

L'interdiction du stade "n'a pas de sens", estimait pour sa part la Confédération brésilienne de football (CBF). "Le département juridique indique que toutes les expertises nécessaires ont été effectuées et elles vont être transmises à la juge", selon le communiqué du CBF. "Le stade est prêt à 100 % pour accueillir les supporteurs brésiliens et prêt pour la Coupe des confédérations", a de son côté affirmé le secrétaire d'État aux Sports de l'État de Rio, André Lazaroni à la radio Tupi. Le premier match de la Coupe des confédérations prévu au Maracana doit normalement opposer le Mexique à l'Italie le 16 juin.

Un stade mythique

Le match amical Brésil-Angleterre doit marquer l'inauguration officielle du Maracana, le stade totalement rénové de Rio, qui a déjà été placé sous la tutelle de la Fédération internationale de football (FIFA) en vue de la Coupe des confédérations.

Construit pour la Coupe du monde de 1950, perdue en finale par le Brésil face à l'Uruguay, il pouvait contenir 200 000 personnes, la plupart debout, dans des conditions très précaires. Sa capacité à été réduite à 78 639 places, toutes assises, pour des raisons de confort et de sécurité.

Le Maracana a fait l'objet d'un premier test à un tiers de sa capacité le 28 avril, après une rénovation totale qui a duré deux ans et demi et coûté presque 600 millions de dollars, le double du devis initial. Il devait normalement être achevé en décembre dernier, mais les travaux ont pris beaucoup de retard. Les abords du stade offraient encore jeudi à certains endroits le spectacle d'un chantier : dizaines d'ouvriers casqués, bétonneuses, barrière métallique... À l'intérieur du temple du football brésilien, tout a totalement été refait : pelouse, tribunes, vestiaires, système de sonorisation et écrans géants.

Avec dépêches

Première publication : 31/05/2013

  • FOOTBALL - COUPE DU MONDE

    Le mythique stade Maracana rouvre ses portes à Rio en grande pompe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)