Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Vote de confiance : une victoire à l'arrachée pour Manuel Valls ?

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Une coalition internationale contre les jihadistes

En savoir plus

FOCUS

Référendum en Écosse : le poids des indécis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Mange tes morts", une plongée dans l’univers des gitans

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Organisation de l’État islamique : la guerre des mots

En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Ligue des champions : le PSG neutralisé par l'Ajax

    En savoir plus

  • Une volontaire française de MSF contaminée par Ebola au Liberia

    En savoir plus

  • Une saison en exil pour les footballeurs ukrainiens de Donetsk

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Ebola : l'épidémie pourrait avoir un impact économique "catastrophique"

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Vidéo : dernier jour pour mobiliser les indécis sur le référendum en Écosse

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

  • Barack Obama appelle le monde à "agir vite" face à Ebola

    En savoir plus

  • La première tranche de l'impôt sur le revenu bientôt supprimée ?

    En savoir plus

  • Premières élections démocratiques aux îles Fidji depuis 2006

    En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

Afrique

Tunis : les trois Femen qui ont manifesté seins nus seront jugées le 5 juin

© AFP / Georges GOBET | Des militantes Femen devant le palais de justice de Tunis, mercredi.

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par Priscille LAFITTE

Dernière modification : 31/05/2013

Les trois Femen européennes qui ont manifesté seins nus à Tunis comparaîtront devant la justice tunisienne le 5 juin. Condamnée une première fois jeudi, la jeune Amina Tyler devra, elle, affronter un nouveau procès à la même date.

Les trois militantes Femen qui avaient manifesté seins nus mercredi devant le palais de justice de Tunis seront jugées le 5 juin pour "outrage public à la pudeur" et "atteinte aux bonnes moeurs" - des délits passibles de prison ferme -, a indiqué ce vendredi l'un de leurs avocats. Les trois jeunes femmes - deux Françaises et une Allemande - avaient été arrêtées par la police alors qu'elles étaient menacées par une foule en colère, relate David Thomson, correspondant de FRANCE 24 à Tunis. L'audience de leur procès se déroulera en public au tribunal cantonal de Tunis, a précisé Me Souheib Bahri. Le consulat de France a indiqué à l’AFP disposer des mêmes informations.

Action des trois Femen devant le palais de justice de Tunis, mercredi 29 mai. © AFP

Peines plus lourdes

Les trois Femen comparaîtont le même jour qu'Amina Tyler, une jeune Tunisienne de 18 ans qui milite elle aussi au sein de ce mouvement. Condamnée jeudi à 300 dinars (environ 150 euros) d'amende pour possession de gaz lacrymogènes par le tribunal de Kairouan, la justice tunisienne a, en effet, décidé de déclencher de nouvelles poursuites à son encontre. Elle l'accuse désormais d'atteinte aux bonnes mœurs et de profanation de cimetière pour avoir tagué le mot "Femen" sur le mur de celui de Kairouan en marge d’un rassemblement salafiste, le 19 mai dernier. Des délits passibles d'une peine de six mois à deux ans de prison... qui pourrait atteindre six à douze ans si le juge d’instruction considère qu'Amina a agi en bande organisée et retient la qualification d'"association de malfaiteurs".

Procès d'Amina Tyler (Amina Sboui de son vrai nom), au tribunal de Kairouan, jeudi 30 mai. © AFP PHOTO / SALAH HABIBI

"Ce serait une honte de la laisser tomber aujourd’hui"

Le cas d’Amina et des trois Femen européennes soulève beaucoup de controverses en Tunisie. Celles-ci ne reçoivent que très peu de soutiens parmi les modernistes laïcs, affirme David Thomson. Seul le père d’Amina, qui se dit "fier de sa fille", et une poignée de militantes féministes tunisiennes ont ainsi manifesté leur soutien à la jeune fille lors de son procès, jeudi. Contactée par l'AFP, l’activiste et journaliste Henda Hendoud a notamment estimé qu’"il n'y a[vait] pas d'exception aux droits de l'Homme, [et qu']Amina [était] une activiste, une femme qui essaye de se défendre, [donc que ce serait] une honte de la laisser tomber aujourd'hui".

Mais la plupart des Tunisiens restent, eux, indifférents au sort des militantes de la cause des femmes. "Même les féministes traditionnelles se sont désolidarisées du mouvement qu’elles jugent contre-productif, rapporte David Thomson. Les Femen sont accusées d’être néo-colonialistes et déconnectées de la culture arabo-musulmane."

"très peu de soutien, à part quelques activistes isolées"

Première publication : 31/05/2013

  • TUNISIE

    La militante Femen Amina Tyler reste en prison

    En savoir plus

  • TUNISIE

    Trois Femen européennes réclamant la libération d'Amina arrêtées à Tunis

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)