Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

FRANCE

Ziad Takieddine mis en examen et placé en détention provisoire

© AFP

Vidéo par Philomène REMY , Inès OLHAGARAY

Texte par Dépêche

Dernière modification : 01/06/2013

Ziad Takieddine a été mis en examen vendredi. L'homme d'affaires franco-libanais est soupçonné d'avoir voulu fuir la France en se procurant un passeport diplomatique dominicain. Il est déjà poursuivi dans l'affaire Karachi.

Déjà mis en examen dans le volet financier de l'Affaire Karachi, l'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine dort désormais en prison, écroué vendredi soir car la justice le soupçonne d'avoir voulu fuir la France.

L'intermédiaire en armement avait été placé en garde à vue jeudi matin par les policiers qui le soupçonnent d'avoir envisagé de se soustraire à la justice, en cherchant à sa procurer un passeport diplomatique de la République dominicaine.

A l'origine des nouveaux ennuis judiciaires de M. Takieddine, une nouvelle perquisition menée cette fois le 11 avril à son luxueux domicile parisien de l'avenue Georges-Mandel (XVIe). A cette occasion, les policiers mettent la main sur un courriel laissant penser que M. Takieddine allait se faire délivrer ce document émis en janvier 2013, qu'il aurait commandé moyennant 200.000 dollars.

Au vu notamment de cette découverte, le parquet de Paris ouvre début mai une information judiciaire pour "corruption d'agent public étranger" et "escroquerie", confiée aux deux juges instruisant le volet financier de l'affaire Karachi, Renaud van Ruymbeke et Roger Le Loire.

A cette procédure viennent d'être jointes deux autres instructions qui visaient M. Takieddine, cette fois pour "fraude fiscale" et "organisation frauduleuse d'insolvabilité".

Déféré vendredi, l'hommes d'affaires a été présenté aux magistrats instructeurs qui l'ont mis en examen pour l'ensemble de ces chefs, avant que M. Takieddine ne soit placé en détention provisoire, selon une source judiciaire.

Pour les enquêteurs, il s'agit de comprendre les raisons pour lesquelles M. Takieddine a cherché à obtenir ce document d'identité, alors qu'il n'a pas le droit de quitter le pays, et comment il a pu en financer l'achat, alors que l'essentiel de ses biens a été saisi dans l'enquête Karachi.

Contacté par l'AFP, un de ses avocats, Me Francis Vuillemin, a affirmé vendredi matin que son client n'avait jamais eu l'intention de quitter le pays et qu'il avait toujours respecté le contrôle judiciaire auquel il est astreint.

"Le projet de délivrance d'un passeport de la République dominicaine n'a rien à voir avec la préparation d'une fuite mais s'inscrit, de façon totalement accessoire, dans le cadre des investissements que Ziad Takieddine souhaitait faire en République dominicaine depuis la France et pour favoriser ceux-ci et l'ouverture d'un compte bancaire dans ce pays à cet effet", a affirmé Me Vuillemin.

"Ziad Takieddine n'a donc absolument pas +acheté+ un passeport ni cherché à quitter le territoire français. Il a simplement essayé, à partir de la France, de continuer à travailler pour vivre, et ce dans le respect scrupuleux d'un contrôle judiciaire qui interdit à cet homme d'affaires international de voyager", a-t-il poursuivi.

Deux autres hommes, dont l'un de nationalité américaine, avaient été arrêtés dans cette enquête. Soupçonnés d'avoir joué un rôle dans les démarches pour l'obtention de ce faux document, ils ont également été mis en examen vendredi et placés sous contrôle judiciaire.

Personnage central de l'affaire Karachi, M. Takieddine a maintes fois été entendu par les juges van Ruymbeke et Le Loire, qui l'ont notamment mis en examen pour recel d'abus de biens sociaux. Dans ce dossier tentaculaire, les deux magistrats cherchent à savoir si des commissions versées pour des contrats d'armement, que pourraient avoir perçues légalement M. Takieddine et un autre homme d'affaires libanais, ont pu alimenter la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, via un système illégal de rétrocommissions.

M. Takieddine a plusieurs fois demandé, en vain, à récupérer son passeport pour aller rendre visite à des membres de sa famille en Grande-Bretagne et au Liban.

En juillet 2012, les juges Le Loire et van Ruymbeke avaient été chargés d'une instruction ouverte pour fraude fiscale contre M. Takieddine, dont le patrimoine est évalué à plusieurs dizaines de millions d'euros.

Le nom de Takieddine apparaît également dans une information judiciaire ouverte en novembre 2012, notamment pour "blanchiment et corruption", en lien avec son arrestation en mars 2011 à l'aéroport du Bourget, alors qu'il rentrait de Libye en avion avec 1,5 million d'euros en liquide.

AFP

Première publication : 01/06/2013

  • AFFAIRE KARACHI

    L'homme d'affaires franco-libanais Ziad Takieddine placé en garde à vue

    En savoir plus

  • FRANCE - EXCLUSIF

    Ziad Takieddine : "Sarkozy a été acheté de toutes pièces par le Qatar"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire Karachi : l'étau se resserre autour d'Édouard Balladur

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)