Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • Allemagne – Argentine : suivez la finale en direct

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Moyen-orient

L'ONU classe le Front Al-Nosra comme groupe terroriste

© AFP

Vidéo par Peggy BRUGUIÈRE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/06/2013

Le Conseil de sécurité de l'ONU a ajouté l'organisation islamiste Al-Nosra à sa liste de groupes considérés comme terroristes en raison de ses liens avec Al-Qaïda. Ces combattants syriens luttent actuellement contre le régime de Bachar al-Assad.

Après avoir été ajouté l’an dernier sur la liste noire des États-Unis, le Front Al-Nosra est désormais sur celle de l’ONU. Le Conseil de sécurité a annoncé vendredi 31 mai que ce groupe djihadiste syrien, qui lutte contre les forces du président Bachar al-Assad, a été classé dans sa liste des organisations considérées comme terroristes. Al-Nosra pourra faire maintenant l’objet d’un gel de ses avoirs au niveau international, ainsi que d’un embargo sur les armes. Ses dirigeants seront aussi soumis à une interdiction de voyager.

Cette décision survient deux mois après que l’organisation islamiste a prêté allégeance au chef d’Al-Qaida, Ayman Al-Zawahiri, confirmant les liens entre les rebelles et le groupe terroriste fondé par Oussama Ben Laden.

Ce groupe, formé de combattants syriens, recevrait de l’aide des affiliés d’Al-Qaïda en Irak. Depuis le début du conflit syrien, il s'est notamment distingué des autres rebelles en privilégiant des attaques plus radicales. Ces djihadistes ont ainsi multiplié les attentats-suicides contre des bâtiments officiels à Damas et Alep. Le Front Al-Nosra aurait pour ambition d’instaurer après la chute du régime de Bachar al-Assad une gouvernance islamique en Syrie, ce que rejette l’Armée syrienne libre (ASL), la principale composante de la rébellion.

Opposition démocratique vs djihadistes

La France et le Royaume-Uni ont notamment poussé à mettre Al-Nosra sur cette liste noire pour établir une différence claire entre les islamistes radicaux et les rebelles plus modérés. Cette décision de l’ONU "vient souligner la distinction qu’il convient d’opérer entre l’opposition démocratique en Syrie, qui a notre plein soutien et que nous souhaitons renforcer, et les éléments terroristes que nous condamnons sans ambigüité", a ainsi réagi Philippe Lalliot, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères.

Mais comme le souligne Karim Lebhour, le correspondant de RFI à New York, Damas et ses alliés peuvent aussi se réjouir de cette catégorisation : "Le gouvernement syrien et la Russie y voient la reconnaissance que l’opposition est gangrenée par les djihadistes".

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 01/06/2013

  • SYRIE

    Vidéo : un homme exécute des "infidèles" au nom des islamistes du front Al-Nosra

    En savoir plus

  • FRANCE

    Paris souhaite classer le Front Al-Nosra comme organisation terroriste

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Bachar al-Assad menace Israël d’ouvrir à nouveau le front du Golan

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)