Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

EUROPE

En images : policiers et manifestants s'affrontent au cœur d'Istanbul

© AFP

Vidéo par Ludovic de Foucaud

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/06/2013

La police a à nouveau fait usage de lacrymogènes, ce samedi, alors que des centaines de personnes sont rassemblées dans le centre d'Istanbul pour protester contre un projet d'urbanisation. Des manifestations qui virent à la contestation anti-Erdogan.

Le Premier ministre Erdogan ne cèdera pas sur le projet urbain

En réaction aux manifestations contre le projet de réaménagement urbain dans le centre d’Istanbul, le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a assuré samedi 1er juin qu’il ne céderait pas.

Selon le chef du gouvernement, la construction de l'ensemble immobilier va se poursuivre comme prévue. Recep Tayyip Erdogan estime en effet que l’opposition des manifestants à ce projet n'est qu'une excuse pour alimenter des tensions.

À Istanbul, samedi 1er juin au petit matin, plusieurs centaines de manifestants ont à nouveau été dispersés par la police à coups de gaz lacrymogènes aux abords de la place Taksim. Lors de la nuit déjà, de violents affrontements entre forces de l'ordre et manifestants ont eu lieu. Des milliers de Stambouliotes ont en effet passé la nuit de vendredi à samedi dans la rue à défier la police et ses grenades lacrymogènes après la violente répression d'un rassemblement dirigé contre un projet d'urbanisation controversé, qui a viré en protestation contre le gouvernement islamo-conservateur.

Dans plusieurs quartiers du centre d'Istanbul, de nombreux groupes de manifestants ont déambulé jusqu'à l'aube armés de casseroles pour battre la chamade contre le gouvernement du Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, souvent encouragés par les riverains depuis leurs balcons et leurs fenêtres. Issu du parti islamiste AKP, Recep Tayyip Erdogan est régulièrement accusé par les milieux pro-laïcité de dérives autoritaires et de vouloir "islamiser" la société turque.

Des dizaines de blessés, une centaine d’arrestations

Les affrontements qui ont embrasé le centre d'Istanbul ont débuté vendredi à l'aube avec l'intervention musclée de la police pour déloger quelques centaines de militants qui occupaient le parc Gezi, sur la place Taksim, pour y empêcher le déracinement de 600 arbres dans le cadre d'un projet d'aménagement urbain. Ameutés par les réseaux sociaux, de nombreux militants associatifs sont venus en renfort pour affronter les forces de l'ordre, rejoints au fil de la journée par beaucoup d'autres manifestants venus dénoncer la politique du gouvernement islamo-conservateur au pouvoir depuis 2002.

Des dizaines de manifestants ont été blessés au cours de ces affrontements, Amnesty International évoquant vendredi le chiffre de plus d'une centaine. Les autorités n'ont donné aucun chiffre précis. Vendredi en fin de journée, le gouverneur de la ville, Huseyin Avni Mutlu, s'est contenté d'indiquer que 12 personnes étaient toujours hospitalisées en fin de journée, dont une femme victime d'une fracture du crâne, et qu'au moins 63 personnes avaient été interpellées.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 01/06/2013

  • TURQUIE

    Nouveaux heurts dans le centre d’Istanbul

    En savoir plus

  • TURQUIE

    La police disperse violemment des manifestants anti-Erdogan à Istanbul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)