Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

EUROPE

Faute de preuves, la CPI reporte le procès de Laurent Gbagbo

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/06/2013

Les juges de la Cour pénale internationale ont reporté le procès de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, ce lundi, estimant que le dossier de l'accusation n'est pas suffisamment étayé. L'accusation doit parfaire ses arguments d'ici au 15 novembre.

Le procès attendu de Laurent Gbagbo n’aura pas lieu… pour l’instant. Ce lundi 3 juin, la Cour pénale internationale (CPI) a donné à l'accusation jusqu'au 15 novembre pour compléter son dossier dans le procès prévu pour crimes contre l'humanité de l’ex-président ivoirien, estimant qu’il n’était pas suffisamment étayé pour justifier la tenue d'un procès.

En cause : les arguments fournis dans six domaines, notamment en ce qui concerne l'organisation des forces de Laurent Gbagbo durant le conflit et les cas présumés de violences sexuelles.

Les juges "demandent au procureur d'envisager de fournir des preuves supplémentaires ou de mener des enquêtes supplémentaires", a indiqué la CPI dans un communiqué. "La chambre a estimé que l'ensemble des preuves du procureur, bien qu'apparemment insuffisantes, ne semble pas manquer de pertinence et de valeur probante", les juges ne peuvent donc pas directement décider d'abandonner les poursuites contre M. Gbagbo, a précisé la même source.

"Échec cinglant" pour le procureur de la CPI

Selon Stéphanie Maupas, correspondante de FRANCE 24 à La Haye, il s’agit d’un "échec cinglant pour le procureur de la CPI". "Il est une nouvelle fois pointé pour la faiblesse de ses dossiers et de ses enquêtes. Plusieurs dossiers présentés au cours des deux dernières années ont effectivement abouti à des non lieux", explique-t-elle.

L'accusation reproche à Laurent Gbagbo, âgé de 68 ans et détenu à La Haye, d'avoir plongé son pays dans la guerre civile pour avoir refusé de céder le pouvoir après l'élection présidentielle de 2010 qu'il avait perdue. Il est, à ce jour, le seul ancien chef d'État à avoir comparu devant la CPI.

Avec dépêches

Première publication : 03/06/2013

  • DIPLOMATIE

    La CPI veut "terroriser les leaders africains" selon Omar el-Béchir

    En savoir plus

  • KENYA

    Nairobi demande l'abandon des poursuites de la CPI contre le président Kenyatta

    En savoir plus

  • CÔTE D'IVOIRE - REPORTAGE

    Les corps de victimes de la crise ivoirienne remis aux familles symboliquement

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)