Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait pas d'ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Irak : une trentaine de morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

  • Le "convoi humanitaire" russe est passé en territoire ukrainien

    En savoir plus

  • Mélenchon prend du recul mais ne quitte pas la vie politique

    En savoir plus

  • RD Congo : interrogations après des décès dus à une fièvre hémorragique

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Duel Manaudou-Gilot sur 100 m, point d’orgue de l'Euro-2014 des Bleus

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

FRANCE

Le gouvernement français décide de baisser le plafond du quotient familial

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/06/2013

Le gouvernement a annoncé, ce lundi, une série de mesures pour rétablir l'équilibre des caisses d'allocations familiales. La mesure phare est l'abaissement de 500 euros du plafond du quotient familial.

Le gouvernement a annoncé, ce lundi, une baisse du plafond du quotient familial de 2 000 à 1 500 euros. Cette mesure, visant à équilibrer les comptes de la Sécurité sociale, va impacter plus d'un ménage sur dix et représenter une hausse d'impôt moyenne de 64 euros par mois. Elle devrait rapporter 1,1 milliard d'euros d'économies dès 2014 et 1,7 milliard d'euros en 2016, selon un document du gouvernement.

A titre d'exemple, d’après le gouvernement, une famille de deux enfants, dont le revenu est de 6 500 euros par mois, n'aura plus désormais que 3 000 euros de réduction d'impôts au titre du quotient familial, contre 4 000 actuellement, soit une baisse de 83 euros par mois. Une famille de deux enfants, dont le revenu est de 6 000 euros mensuels, verra, quant à elle, sa réduction d'impôts diminuer de 250 euros, soit 21 euros par mois seulement.

La mesure n'aura en revanche pas d'impact pour une famille de deux enfants dont le revenu est de 5 800 euros par mois.

Pas touche aux allocations familiales

Dans une volonté d’apaisement après l’épisode mouvementé de l’opposition au mariage gay, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a donc renoncé à toucher aux allocations familiales pour les familles les plus aisées, mesure un temps envisagée. Dans une déclaration à Matignon, le Premier ministre a rappelé le souci de préserver le principe "d'universalité" des allocations familiales, qui "continueront à être versées de façon égale à tous les enfants de toutes familles".

Le gouvernement a, en outre, décidé de durcir les conditions d'attribution de la prestation d'accueil du jeune enfant (PAJE) et du congé parental, et va supprimer la réduction d'impôts pour frais de scolarité dans le secondaire. En contrepartie une majoration du complément familial et de l'allocation de soutien familial est créée pour les familles les plus modestes.

Avec dépêches

Première publication : 03/06/2013

  • FRANCE

    François Hollande prépare un grand plan d'investissements sur dix ans

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'Assemblée nationale adopte définitivement le budget 2012 de la Sécurité sociale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)