Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

Auto-entrepreneurs : les "Poussins" se rebiffent

© Capture d'écran - Facebook

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/06/2013

Des auto-entrepreneurs, regroupés dans le collectif les "Poussins", s'opposent à un projet de réforme de leur statut. À l'instar du mouvement des "Pigeons" sur la fiscalité des entreprises, ils espèrent faire reculer le gouvernement.

Les "Poussins" seront-ils aussi efficaces que les "Pigeons", ce mouvement de chefs d'entreprises qui avait obtenu, en octobre 2012, grâce à une virulente campagne sur le Net, que le gouvernement édulcore son projet de réforme sur la fiscalité des entreprises ?

Cette fois, ce sont des auto-entrepreneurs qui ont mis en place un collectif d'e-volatiles pour s'opposer à un projet de réforme de leur statut. Ils sont opposés au principe d'une limitation dans le temps de leur régime juridique tel qu'il a été proposé par la ministre de l'Artisanat, Sylvia Pinel, le 23 mai. Cette dernière voudrait qu'après une période de un à cinq ans, l'auto-entrepreneur soit incité à créer une entreprise "plus classique", pérenne et créatrice d'emplois.

Une idée qui, depuis plusieurs jours, hérisse les plumes de l'Union des auto-entrepreneurs (UAE) et de la Fédération des auto-entrepreneurs (Fedae), autoproclamés "Poussins". Leur fronde a d'ores et déjà réussi à créer un flottement certain dans le discours gouvernemental.

Le bâtiment, seul secteur concerné ?

Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a, ainsi, en partie désavoué sa ministre lors d'un déplacement en Ardèche vendredi 31 mai. Il a souligné que le nouveau régime serait limité dans le secteur du bâtiment, car les auto-entrepreneurs y feraient une concurrence "qui peut s'avérer inacceptable" aux artisans. Pour les autres, "il faut qu'ils soient rassurés, qu'ils soient sécurisés, c'est le message que j'annonce. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir", a-t-il affirmé.

Une mise au point qui n'a pas suffi à Sylvia Pinel. La ministre a en effet répété, dimanche, à l'agence de presse française AFP, que son projet ne s'appliquerait pas uniquement au bâtiment. Elle a cité d'autres exemples, comme la coiffure ou la "réparation automobile", en précisant que la liste n'était pas exhaustive.

Un nouveau différend au sein de l'équipe gouvernementale ? Pierre Moscovici, ministre de l'Économie, a tenté de siffler la fin des divergences, ce lundi, en assurant qu'il "n'y pas de cacophonie". Pour lui, "les arbitrages seront rendus par le Premier ministre dans la deuxième partie du mois de juin".

Avec dépêches

Première publication : 03/06/2013

  • FRANCE

    Comment les "pigeons" sont arrivés à leurs fins

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les auto-entrepreneurs font exploser le nombre de créations d'entreprises

    En savoir plus

  • SOMMET AFRIQUE-FRANCE

    Les entrepreneurs africains et français s'essaient au speed-dating

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)