Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

Afrique

L’armée malienne à la reconquête de Kidal

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/06/2013

Après un attentat-suicide perpétré mardi dans la maison d'un colonel du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), à Kidal, l'armée malienne est partie à la reconquête de cette localité du Nord gérée par la rébellion touareg.

L'armée malienne a affirmé, ce mardi 4 juin, être partie à la reconquête de Kidal, dans le nord-est du pays, occupée par la rébellion touarègue du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA). Un "grand nombre" de soldats "lourdement armés" est arrivé à Anefis, localité située à 150 km au nord de Gao, la plus grande ville du nord du Mali, et à 200 km au sud de Kidal, selon un habitant d'Anefis joint par l'AFP. Plus tôt dans la journée, un attentat-suicide avait visé la maison d'un chef militaire de la rébellion touarègue du MNLA.

"Ça s'est passé dans une maison", a déclaré un habitant de la ville à propos de l’attentat. Le porte-parole de l'armée malienne, Souleymane Maïga, a par ailleurs précisé qu'il s'agissait de celle "d'un colonel du MNLA qui se prénomme Malick". "Le kamikaze attendait quelqu'un dans la maison du colonel quand il a été surpris par des jeunes et a déclenché sa charge. Lui-même est mort et il y a un blessé", a ajouté M. Maïga, précisant que l'armée malienne pensait que le chef militaire pouvait être "un informateur" de l'armée française présente à Kidal.

Située à 1 500 km au nord-est de Bamako, la localité de Kidal est gérée par le MNLA, qui s'oppose à la présence des militaires et des autorités du Mali dans cette zone, mais abrite des bases des armées française et tchadienne qui en assurent la sécurité.

Paris n’a "aucune information"

Le porte-parole de l'état-major de l'armée française, le colonel Thierry Burkhard, a déclaré depuis Paris n'avoir "aucune information" sur des mouvements de troupes maliennes vers Kidal. "On n'a pas un Français derrière toutes les opérations de l'armée malienne. Il n'y a pas d'automaticité", que ce soit dans la connaissance des opérations maliennes ou dans le soutien de ces opérations par des soldats français, a-t-il cependant ajouté.

Le porte-parole de l'armée malienne a pour sa part préféré ne pas faire de commentaire sur un accord préalable de Paris au mouvement de l'armée malienne et sa collaboration éventuelle avec les soldats français à Kidal. "C'est un jeu d'équilibrisme (...) et cela se gère à un niveau politique. Mais ce qui est sûr, c'est que nous sommes sur notre territoire et nous ferons la reconquête au fur et à mesure de nos capacités", a-t-il affirmé.

Avec dépêches

Première publication : 04/06/2013

  • MALI

    Le MNLA et le Haut conseil de l'Azawad s'unissent et veulent garder le contrôle de Kidal

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Laurent Fabius veut "qu'on puisse voter partout au Mali", même à Kidal

    En savoir plus

  • MALI

    Les Maliens se rendront bien aux urnes le 28 juillet pour élire leur président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)