Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le défilé du 14-Juillet sur les Champs-Élysées

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

EUROPE

Poutine affirme ne pas avoir encore livré de missiles S-300 à la Syrie

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/06/2013

Lors d'une conférence de presse, Vladimir Poutine a indiqué mardi ne pas avoir livré de missiles à l'armée de Bachar al-Assad. Le président russe a, en outre, expliqué qu'il ne souhaitait pas "rompre l'équilibre des forces" dans la région.

Le président russe Vladimir Poutine a expliqué mardi les raisons pour lesquelles il avait vendu des armes russes à la Syrie tout en soulignant que les missiles sol-air S-300 n'avaient pas encore été livrés à Damas. Il a, par ailleurs, précisé que Moscou ne voulait pas "rompre l'équilibre des forces" dans la région.

Washington va déployer des missiles Patriot et des F-16 en Jordanie

Les États-Unis vont déployer des lanceurs de missiles Patriot et des avions de combat F-16 en Jordanie, pays frontalier de la Syrie, afin d'effectuer des manœuvres militaires. Cette exercice est dénommé "Eager Lion", a indiqué le lieutenant-colonel T.G. Taylor, porte-parole du commandement central américain

"Pour renforcer la capacité et la position défensive de la Jordanie, certains de ces équipements pourraient rester sur place au-delà de l'exercice, à la demande du gouvernement jordanien", a-t-il précisé.

Lors d'une conférence de presse commune à l'issue d'un sommet bilatéral avec l'Union européenne, il a également affirmé que toute tentative d'intervention militaire étrangère en Syrie était vouée à l'échec et ne ferait qu'aggraver la situation.

Poutine a aussi déploré la fin de l'embargo européen sur les ventes d'armes à destination de la Syrie.

Dans une interview accordée la semaine dernière à la télévision du Hezbollah libanais, le président syrien Bachar al Assad avait laissé entendre qu'une première livraison de ces missiles sophistiqués était arrivée en Syrie.

Une source de l'industrie militaire russe avait démenti, mais Moscou a indiqué à plusieurs reprises que les contrats signés avec Damas seraient honorés.

D'après le Wall Street Journal, un contrat lie Moscou et Damas sur la livraison de missiles S-300 PMU-2.

Il remonte à 2010, soit l'année précédant le début de la crise syrienne, en mars 2011. D'un montant de 900 millions de dollars, il porterait sur la livraison de quatre batteries, six lanceurs et 144 missiles d'une portée de 200 km.
 

Avec dépêches

Première publication : 04/06/2013

  • SYRIE

    Les crimes contre l'humanité, une "réalité quotidienne" en Syrie, selon l'ONU

    En savoir plus

  • SYRIE - RUSSIE

    Moscou n'a pas encore livré de missiles sol-air à Damas, selon la presse russe

    En savoir plus

  • SYRIE

    Bachar al-Assad reconnaît avoir reçu des missiles russes

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)