Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Afrique

L'audience d'Oscar Pistorius reportée au 19 août

© afp

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/06/2013

L'audience d'Oscar Pistorius, amené à comparaître mardi devant la justice sud-africaine pour répondre du meurtre de sa compagne Reeva Steekamp, a été ajournée. La prochaine échéance a été fixée au 19 août.

Sans surprise, l'audience d'Oscar Pistorius a été ajournée. Le juge chargé de l'affaire du champion handisport sud-africain qui devait répondre du meurtre de sa petite amie, a décidé d'accéder à la demande de la défense en reportant l'audience au 19 août  pour lui permettre de compléter son dossier.

Il s'agira de nouveau d'une audience de procédure préalable à l'ouverture d'un procès. Le magistrat a précisé à Oscar Pistorius qu'il demeurait en liberté sous caution jusqu'à cette date.

Le juge Daniel Thulare s'est adressé à Oscar Pistorius, qui était vêtu d'une veste grise sur chemise bleue et cravate: "Vous êtes libérés aux mêmes conditions (que celles qui s'appliquent actuellement), l'affaire est donc renvoyée au 19 août", a déclaré le magistrat.

Il a également précisé à Pistorius qu'il risquait une arrestation s'il ne se présentait pas à l'audience du 19 août.

Le 19 août aurait été le 30e anniversaire de la victime, Reeva Steenkamp, un top-modèle populaire en Afrique du Sud, abattue par balles par Oscar Pistorius dans la nuit de la Saint-Valentin 2013.

Une défense armée

Pistorius est défendu par quelques des plus grands noms du barreau sud-africain, dont les vieux briscards des prétoires Kenny Oldwage et Barry Roux. "Nous sommes prêts pour cette audience, je n'ai aucune doute sur le fait qu'elle sera brève, juste un ajournement", a déclaré Me Oldwage.

Grâce à son équipe d'avocats, le multiple champion paralympique est cependant parvenu à garder la main jusqu'à présent.

En mars, Barry Roux a en outre brillamment obtenu un assouplissement notoire des conditions de la libération sous caution: Pistorius a en fait recouvré une quasi liberté de mouvements, obtenant notamment la permission de voyager hors du pays ou de consommer de l'alcool normalement.

L'athlète devra répondre d'homicide quoi qu'il arrive, mais si ses défenseurs parviennent à démontrer qu'il s'agit effectivement d'une méprise, la peine encourue et la sentence pourraient être beaucoup plus légère que s'il s'agit de l'assassinat de sa compagne.

"Oscar dort mal"

Parallèlement, ses défenseurs ont diffusé maints communiqués évoquant un Oscar Pistorius brisé par le deuil. "Oscar dort mal. Il va mal", a par ailleurs déclaré son manager Peet van Zyl, cité par l'hebdomadaire allemand Der Spiegel: "Certains jours, ça va, et d'autres jours, c'est terrible. Quand je lui parle, il m'écoute plus ou moins, mais je ne le met pas sous pression. Il n'est pas là. Il pleure souvent".

Vendredi, une télévision a diffusé des images de la scène du crime: on y voit les toilettes ensanglantées et la porte, criblée des impacts des balles meurtrières. La famille s'est dite "choquée" par la diffusion de "ces images explicites qui ont fait l'objet d'une fuite dans le domaine public".

Le drame a stoppé net sa carrière. Pistorius a renoncé à toute compétition cette année, ses sponsors l'ont lâché, Nike ou Clarins, et l'affaire a aussi révélé des facettes de sa personnalité cachées au public qui l'admirait pour sa ténacité et la touche glamour qu'il a apporté au handisport. On a ainsi découvert qu'Oscar Pistorius était macho, caractériel et obsédé par les armes à feu.

Avec dépêches

Première publication : 04/06/2013

  • AFFAIRE PISTORIUS

    Les propos du père de Pistorius sur les armes divisent sa famille

    En savoir plus

  • MARKETING

    Woods, Armstrong, Pistorius : la série noire de Nike

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Le frère aîné de Pistorius prochainement jugé pour le meurtre d'une femme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)