Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Argentine poussée vers le défaut de paiement

En savoir plus

SUR LE NET

Chine : de faux profils Twitter démasqués

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les cachotteries de Poutine et Merkel"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Les défis diplomatiques de John Kerry

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Gaza : l'espoir de trêve évanoui ?

En savoir plus

DÉBAT

Virus Ebola en Afrique de l'Ouest : comment vaincre cette épidémie sans précédent ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Se battre pour les cendres pour étouffer la braise"

En savoir plus

  • Ebola : état d'urgence au Sierra Leone, l'inquiétude grandit dans le monde

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne suspend son offensive dans l'Est

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Karim Wade, le fils de l'ex-président, jugé à Dakar pour "enrichissement illicite"

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

  • BNP Paribas subit une perte record après l'amende américaine

    En savoir plus

  • L'Argentine de nouveau en défaut de paiement

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • Glissement de terrain meurtrier dans l'ouest de l'Inde

    En savoir plus

  • "Accuser la Serbie du déclenchement de la guerre est absurde"

    En savoir plus

  • Les deux derniers plus hauts responsables khmers rouges jugés pour génocide

    En savoir plus

  • Journée sanglante à Gaza en dépit d’une courte trêve humanitaire

    En savoir plus

  • Otages : la France, premier banquier des djihadistes d’Al-Qaïda

    En savoir plus

  • Moscou répond aux sanctions en menaçant l’UE et les États-Unis

    En savoir plus

  • En Chine, un scandale alimentaire chasse l’autre

    En savoir plus

  • Lille s'impose à Zurich et entrevoit la qualification pour les barrages

    En savoir plus

Economie

Bangladesh : des centaines d'ouvriers d'une usine textile tombent malades

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/06/2013

Jusqu'à 600 ouvriers d'une usine textile de la périphérie de Dacca, au Bangladesh, sont tombés malades en même temps, ce mercredi, après avoir bu de l'eau sur leur lieu de travail.

Nouvel incident dans une usine de textile au Bangladesh. Cette fois-ci, ce sont des centaines d'ouvriers qui sont tombés malades, ce mercredi, après avoir bu de l'eau sur leur lieu de travail.

Cette intoxication s'est produite sur un site de la société Starlight Sweaters situé à Gazipur, à la périphérie de Dacca, la capitale du Bangladesh. Il pourrait y avoir jusqu'à 600 personnes touchées, d'après un responsable administratf de l'usine contacté par l'agence de presse française AFP.

"Les ouvriers ont été envoyés dans divers hôpitaux après s'être plaints de maux d'estomac et de vomissements", a déclaré ce responsable, Based Ali. De son côté, la police pense "que l'eau de l'usine a été empoisonnée ou contaminée".

Pesticide ?

Un responsable de l'Association bangladaise des fabricants et exportateurs de textile (BGMEA), qui représente les 4 500 usines du pays, a indiqué que l'eau consommée par les ouvriers pourrait avoir été empoisonnée à dessein.

"Nous soupçonnons un acte d'empoisonnement. Il pourrait s'agir de pesticide", a dit S.M. Mannan, le vice-président la BGMEA, interrogé par l'AFP.

"L'usine a son propre approvisionnement en eau qui vient d'une pompe alimentée en profondeur par un puits, donc la contamination est écartée. Quelqu'un a dû mélanger du poison dans l'eau", a-t-il avancé.

Cet accident intervient après le drame de l'effondrement d'un immeuble abritant des ateliers de confection le 24 avril 2013. Une tragédie qui avait couté la vie à 1 129 personnes et soulevé un tollé international sur les conditions de travail dans ces usines où sont produits des vêtements pour un grand nombre de marques occidentales.

Avec dépêches

Première publication : 05/06/2013

  • BANGLADESH

    Sécurité des usines au Bangladesh : Carrefour s'engage, pas Wal-Mart

    En savoir plus

  • BANGLADESH

    Les morts de Dacca font plier les grandes marques du textile

    En savoir plus

  • BANGLADESH

    À Dacca, le bilan des victimes de l'édifice effondré dépasse les 1 000 morts

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)