Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

SPORT

Une équipe de France retouchée se teste en Uruguay

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2013

Les Bleus disputent ce mercredi, en Uruguay, le premier des deux matchs de leur tournée sud-américaine qui offre à Didier Deschamps l'opportunité de passer en revue de nouvelles têtes susceptibles de s'installer durablement dans l'équipe.

AFP - L'équipe de France se frotte à l'Uruguay, mercredi à Montevideo (21h00), pour le premier match amical de sa tournée sud-américaine qui sera l'occasion de découvrir de nouvelles têtes en bleu et de briser le cycle infernal des 0-0, score des quatre dernières confrontations avec la Celeste.

S'offrir une revue d'effectif et garder ses troupes en éveil avant les échéances décisives de la rentrée sur la route du Mondial-2014: tels étaient les objectifs de Didier Deschamps au moment d'embarquer pour l'Amérique du Sud.

Les circonstances et la longue liste des défections (Ribéry, Varane, Sissoko, Ménez, Clichy, Nasri, Landreau) n'ont de toutes façons guère laissé de choix au sélectionneur, obligé de composer deux équipes hybrides face à l'Uruguay puis au Brésil, dimanche à Porto Alegre.
 
Délesté de la pression immédiate du résultat et loin de l'agitation médiatique hexagonale, Deschamps espère des signes tangibles de ses bizuths pour venir bouleverser une hiérarchie encore mouvante à certains postes. Le cas Nasri et la question toujours polémique de son retour en équipe de France repoussés à plus tard en raison de la blessure à un genou du milieu de Manchester City, l'intérêt de cette tournée réside principalement dans la capacité ou non des néo-Bleus à saisir le train en marche.
 
Si les Français n'ont pas à rougir de leur campagne qualificative (2e derrière l'Espagne dans le groupe I), les deux défaites à domicile contre l'Allemagne (2-1 en amical) et les champions du monde et d'Europe (1-0) ont malgré tout démontré que rien n'était acquis et que le groupe actuel était tout de même limité en talent pour venir titiller les grandes nations. D'où cette ouverture, certes contrainte, pour le sélectionneur qui s'était jusque-là toujours abrité derrière la "notion de groupe".
 
Désireux d'impliquer l'ensemble de ses joueurs pour les deux matches au programme, Deschamps a d'emblée prévenu qu'il concocterait deux équipes "totalement différentes" pour défier l'Uruguay et le Brésil. Il devrait ainsi offrir mercredi sa première cape au jeune défenseur de Porto Eliaquim Mangala (22 ans) qui serait associé dans l'axe à Laurent Koscielny avec Bacary Sagna et Benoît Trémoulinas sur les côtés.
 
Matuidi capitaine
 
Au milieu, où l'indiscutable et indispensable Blaise Matuidi sera capitaine pour la première fois de sa carrière en l'absence de Hugo Lloris, préservé, la prestation de Yoann Gourcuff sera à surveiller de près. Comme à Lyon, l'ancien Bordelais occupera le côté gauche, vacant en l'absence de Franck Ribéry. Une belle opportunité de se relancer pour un joueur à la carrière internationale en dents de scie depuis le Mondial-2010 et qui pourra faire parler ses vieux automatismes avec son ancien compère bordelais Trémoulinas.
 
La petite blessure de Karim Benzema, arrivé en Uruguay avec un souci sans gravité à un genou, fait également les affaires d'Olivier Giroud, qui ne cache plus son ambition de détrôner à terme l'attaquant du Real Madrid. En cas de performance convaincante mercredi, le héros de Vicente Calderon (buteur dans les arrêts de jeu contre l'Espagne en octobre 2012, 1-1) mettrait une pression supplémentaire sur un Benzema muet en bleu depuis le 5 juin 2012.
 
Giroud pourrait alors en finir avec la litanie des 0-0 qui ont rythmé les quatre derniers face-à-face avec la Celeste.
 
Alors que les coéquipiers du "Matador" Edinson Cavani, mal embarqués dans les qualifications pour le Mondial (6e de la zone Amsud), ont les yeux rivés sur leur prochain rendez-vous contre le Venezuela, le 11 juin, et que tout le pays est suspendu au résultat de la "finale" du Championnat entre Penarol et Defensor, mardi au Centenario, la rencontre contre la France passe presque inaperçue et le stade ne devrait pas faire le plein mercredi. Une aubaine pour ces Bleus "new look"?

 

Première publication : 05/06/2013

  • FOOTBALL

    Le Lyonnais Clément Grenier appelé chez les Bleus

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)