Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

EUROPE

La Lettonie déclarée apte pour l'euro

© AFP | Billets de banque lettons.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/06/2013

La Lettonie est en mesure d'intégrer la zone euro, a annoncé ce mercredi la Commission européenne. Le Parlement européen et les ministres des Finances de l'Eurogroupe devront confirmer cet avis positif en juillet.

La Lettonie est en mesure d’intégrer la zone euro, a annoncé ce mercredi la Commission européenne. Le Parlement européen et les ministres des Finances de l’Eurogroupe devront encore confirmer cet avis en juillet.

La Commission européenne a donné son feu vert à l'entrée de la Lettonie dans l'euro, estimant que le pays était dans les clous européens et avait fait les efforts nécessaires pour sortir de la crise qui l'avait frappée en 2008-2009. "La Commission a conclu que la Lettonie a atteint un degré important de convergence avec la zone euro", a indiqué la Commission dans un communiqué.

Le rapport de convergence sur la Lettonie publié par Bruxelles va être remis au Parlement européen et aux ministres des Finances de la zone euro. Ces derniers prendront la décision formelle de l'adhésion de Riga à la monnaie unique au cours d'une réunion prévue début juillet. S’ils confirment la décision de la Commission européenne, la Lettonie deviendra en 2014 le 18e membre de la zone euro.

Croissance forte après une profonde récession

"L'expérience de la Lettonie montre qu'un pays peut surmonter ses déséquilibres macroéconomiques, même graves, et en sortir renforcé", a estimé le commissaire européen aux Affaires économique, Olli Rehn. Le pays a été lourdement frappé par la crise en 2008-2009 et a été plongé dans une profonde récession. Mais, en 2012, il a enregistré une croissance de 5,6 %, la plus forte au sein de l'UE. "Après la profonde récession de 2008-2009, la Lettonie a pris des mesures décisives, soutenue par le programme d'aide financière de l'UE et du FMI, ce qui a amélioré la flexibilité et la capacité d'adaptation de son économie (...). Et cela a payé : la Lettonie devrait connaître la plus forte croissance dans l'UE cette année", a indiqué M. Rehn.

La Lettonie devrait enregistrer une croissance de 3,8 % cette année et de 4,1 % en 2014, selon les prévisions économiques de la Commission européenne publiées début mai. Les autres indicateurs traduisent une bonne santé économique et sont conformes aux critères de convergence budgétaire.

Le pays a corrigé son déficit public, de 8,1 % en 2010 à 1,2 % en 2012, soit bien en-deçà du seuil de 3 % retenu dans le pacte de stabilité. Il devrait rester à 1,2 % en 2013, selon la Commission qui a proposé fin mai de sortir le pays de la procédure d'infraction pour déficit excessif. Riga est aussi dans les normes pour la dette, qui s'élevait l'an dernier à 40,7 % du PIB, largement sous la barre fatidique des 60 %.

Un point faible : l’inflation

Concernant l'inflation, le pays a aussi rempli les critères de Maastricht, avec un taux moyen de 1,3 % entre mai 2012 et avril 2013, bien au-dessous de la valeur de référence de 2,7 % sur cette période. Mais il reste "des inquiétudes concernant le caractère durable de la convergence de la Lettonie en matière d'inflation", écrit la Banque centrale européenne (BCE) dans son rapport sur la Lettonie, également rendu public mercredi. "Au cours des dix dernières années, l'inflation en Lettonie a été très volatile, allant de -1,2 % à 15,3 %", souligne la BCE qui estime qu'il sera difficile pour Riga de maintenir des taux d'inflation bas à moyen terme.

La Lettonie, qui a rejoint l'UE en 2004, sera le deuxième pays de l'ex-URSS à intégrer la zone euro, après l'Estonie qui avait adhéré à la monnaie commune en janvier 2011. Le troisième pays balte, la Lituanie, espère adopter l'euro en 2015.

Les dirigeants lettons estiment que l'adhésion à l'euro apportera à leur pays une stabilité financière, stimulera les investissements et éliminera toute spéculation sur la monnaie nationale. Mais la population n'est guère enthousiaste. Selon un sondage réalisé mi-mai par l'institut TNS, 62 % des Lettons sont contre.

Avec dépêches
 

Première publication : 05/06/2013

  • ZONE EURO

    La Lettonie veut officiellement se convertir à l'euro

    En savoir plus

  • LETTONIE

    La Lettonie sous la menace d'un désastre démographique

    En savoir plus

  • LETTONIE

    Les Lettons rejettent le russe comme deuxième langue officielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)