Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Sénégal : les étudiants en colère

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Trump-Kim : rupture prononcée, paix envolée ?

En savoir plus

POLITIQUE

"Un personnage de roman" : Philippe Besson a suivi Emmanuel Macron pendant la campagne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Zabou Breitman, maîtresse de cérémonie de la 30e Nuit des Molières

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ministre rwandaise des Affaires étrangères : "Paris et Kigali ont pris un nouveau départ"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Le football américain s'agenouille devant Trump"

En savoir plus

L’invité du jour

Barthélémy Toguo : "Il n’y a pas assez de musées en Afrique"

En savoir plus

FOCUS

Vietnam : à l'école des futures stars du football

En savoir plus

L'INFO ÉCO

VivaTech : Paris, capitale des start-ups pendant 3 jours

En savoir plus

Afrique

Macky Sall : "Aucun pays n'est à l’abri de la menace terroriste"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/06/2013

Dans une interview à FRANCE 24, le président sénégalais a affirmé, ce mercredi, que le Sénégal, pays frontalier du Mali, n'était pas à l'abri de la menace terroriste. Macky Sall a indiqué avoir renforcé la sécurité dans le pays.

Sur l’antenne de FRANCE 24, le président sénégalais Macky Sall a réagi, ce mercredi 5 juin, à la situation au Mali et aux attaques survenues le 23 mai au Niger, en affirmant qu’aucun pays n’était à l’abri de la menace terroriste. Le chef de l’État sénégalais a indiqué que la police du Sénégal, pays frontalier du Mali situé au cœur de la zone sahélienne, était en état d’alerte et que les mesures de sécurité y avaient été renforcées. "Une opération nommée 'protection' a été lancée depuis plusieurs mois", a-t-il précisé.

Macky Sall se veut par ailleurs confiant quant à la tenue de l’élection présidentielle, le 28 juillet prochain, au Mali, où l’armée est toujours aux prises avec le groupe touareg du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) dans la localité de Kidal. "Je ne désespère pas que, d’ici le 10 juin [échéance donnée par le chef de la diplomatie française Laurent Fabius pour un accord avec les Touareg, NDLR], on trouve un accord qui permette d’aller vers l’élection", a-t-il confié.

Regardez l’intégralité de l’entretien avec le président sénégalais Macky Sall dans la vidéo ci-dessous.
 

L'entretien du président sénégalais Macky Sall sur FRANCE 24

Première publication : 05/06/2013

  • MALI

    Violents accrochages entre l'armée malienne et le MNLA sur la route de Kidal

    En savoir plus

  • MALI

    Paris appelle les groupes armés du Nord-Mali à cesser les combats

    En savoir plus

  • MALI

    L’armée malienne à la reconquête de Kidal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)