Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Le Sénégal, bon élève de la lutte contre le sida

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'été en musique : les incontournables qui vont faire danser

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Israël : les dirigeants "ont de nouveau ignoré les signes avant-coureurs de violences"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Conférence mondiale sur le sida : Washington appelé à maintenir son aide financière

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Conférence mondiale sur le sida : "Un sommet de la recherche à Paris"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Jeux de la Francophonie : quelque 4 000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Venezuela : la fin du chavisme ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Russie, immigration, Obamacare : six mois de Trump, un président désavoué ?

En savoir plus

Afrique

Macky Sall : "Aucun pays n'est à l’abri de la menace terroriste"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/06/2013

Dans une interview à FRANCE 24, le président sénégalais a affirmé, ce mercredi, que le Sénégal, pays frontalier du Mali, n'était pas à l'abri de la menace terroriste. Macky Sall a indiqué avoir renforcé la sécurité dans le pays.

Sur l’antenne de FRANCE 24, le président sénégalais Macky Sall a réagi, ce mercredi 5 juin, à la situation au Mali et aux attaques survenues le 23 mai au Niger, en affirmant qu’aucun pays n’était à l’abri de la menace terroriste. Le chef de l’État sénégalais a indiqué que la police du Sénégal, pays frontalier du Mali situé au cœur de la zone sahélienne, était en état d’alerte et que les mesures de sécurité y avaient été renforcées. "Une opération nommée 'protection' a été lancée depuis plusieurs mois", a-t-il précisé.

Macky Sall se veut par ailleurs confiant quant à la tenue de l’élection présidentielle, le 28 juillet prochain, au Mali, où l’armée est toujours aux prises avec le groupe touareg du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) dans la localité de Kidal. "Je ne désespère pas que, d’ici le 10 juin [échéance donnée par le chef de la diplomatie française Laurent Fabius pour un accord avec les Touareg, NDLR], on trouve un accord qui permette d’aller vers l’élection", a-t-il confié.

Regardez l’intégralité de l’entretien avec le président sénégalais Macky Sall dans la vidéo ci-dessous.
 

L'entretien du président sénégalais Macky Sall sur FRANCE 24

Première publication : 05/06/2013

  • MALI

    Violents accrochages entre l'armée malienne et le MNLA sur la route de Kidal

    En savoir plus

  • MALI

    Paris appelle les groupes armés du Nord-Mali à cesser les combats

    En savoir plus

  • MALI

    L’armée malienne à la reconquête de Kidal

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)