Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les people et le conflit israélo-palestinien

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Matshidiso Moeti, ancienne Directrice régionale adjointe de l'OMS pour l'Afrique

En savoir plus

  • John Kerry arrache un cessez-le-feu de 72 heures à Gaza

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

  • Moscou condamné à verser 1,86 milliard d'euros aux ex-actionnaires de Ioukos

    En savoir plus

  • Mort de Paul Jean-Ortiz, conseiller diplomatique de François Hollande

    En savoir plus

Afrique

Paris appelle les groupes armés du Nord-Mali à cesser les combats

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/06/2013

À l'heure où les affrontements font rage entre l'armée malienne et la rébellion touareg, la France a fait savoir qu'elle appelait de ses vœux les groupes armés du Nord-Mali "à déposer les armes".

Alors que des affrontements sont en cours entre l'armée malienne et la rébellion touareg du MNLA, la France a appelé, mercredi 5 juin, les "groupes armés" du nord du Mali à "déposer les armes". Paris n’a pas manqué, par ailleurs, de réaffirmer son soutien aux "efforts des autorités maliennes pour réinstaller leur administration au nord du pays".

"Il ne peut et ne doit y avoir au Mali qu'une seule armée" qui a "vocation à se déployer sur l'ensemble du territoire", a ainsi déclaré le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Philippe Lalliot lors d'un point de presse.

Affrontements entre le MNLA et soldats maliens à ANEFIS

Sur le terrain, des affrontements ont opposé mercredi matin, des rebelles du MNLA à des soldats maliens dans la région d'Anefis, localité située au sud de Kidal, ville tenue par le MNLA depuis la fin janvier.

Le mouvement touareg refuse, depuis lors, la présence de l'armée et de l'administration maliennes dans la ville, compromettant la tenue dans tout le pays du premier tour de l'élection présidentielle du 28 juillet.

Pour Paris, "ce sont les modalités de ce redéploiement qui doivent être précisées". "Nous souhaitons qu'il s'effectue de manière pacifique, en évitant toute victime civile. C'est pourquoi nous appelons les groupes armés à déposer les armes et à poursuivre les discussions avec les autorités maliennes", a souligné le porte-parole.

"Les négociations sont toujours en cours et progressent sur la question du redéploiement de l'administration à Kidal et de la tenue de l'élection présidentielle", a-t-il assuré.

Mardi, l'armée malienne avait annoncé qu'elle se lançait à la reconquête de Kidal, où le MNLA a été accusé d'exactions à l'encontre des populations noires.

"Nous avons fermement condamné les violences et les arrestations fondées sur la couleur de peau qui ont eu lieu à Kidal", a rappelé mercredi le porte-parole du Quai d'Orsay. "Nous réitérons notre appel à la libération de l'ensemble des personnes détenues sans justification dans cette ville", a-t-il insisté.

Avec dépêches

Première publication : 05/06/2013

  • MALI

    L’armée malienne à la reconquête de Kidal

    En savoir plus

  • PRÉSIDENTIELLE MALIENNE

    Laurent Fabius veut "qu'on puisse voter partout au Mali", même à Kidal

    En savoir plus

  • MALI

    Les Maliens se rendront bien aux urnes le 28 juillet pour élire leur président

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)