Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

SUR LE NET

Les initiatives réclamant la paix à Gaza se multiplient

En savoir plus

SUR LE NET

"Tor", nouvelle cible de la NSA

En savoir plus

  • Reprise des bombardements à Gaza, l'espoir d'une trêve s'éloigne

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • La Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • La France demande à ses ressortissants de quitter la Libye

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

  • Boko Haram kidnappe la femme du vice-Premier ministre camerounais

    En savoir plus

FRANCE

Agressé par des skinheads, un militant d'extrême gauche en état de mort cérébrale

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/06/2013

Trois skinheads ont violemment agressé jeudi un jeune militant d'extrême gauche, actuellement en état de mort cérébrale. Manuel Valls, qui a vivement condamné l'acte, a dit vouloir éradiquer la violence portant "la marque de l'extrême droite".

Un militant d'extrême gauche a été violemment agressé mercredi 5 juin à Paris. Le jeune homme se trouvait jeudi matin en état de mort cérébrale.Selon une source

Photo de l'étudiant, Clément Méric, battu à mort par des skinheads

policière, une vente de vêtements privée était organisée mercredi rue Caumartin (IXe arrondissement) à laquelle assistaient plusieurs personnes, des jeunes gens pour la plupart dont la victime qui était avec trois autres camarades. Trois jeunes gens "de type skinhead", dont une femme, sont arrivés sur les lieux et il y a eu invectives, bousculades et échanges de mots entre ces deux groupes de jeunes, selon les premiers éléments de l'enquête se basant pour l'heure sur de "nombreux témoignages directs".

Toujours selon les premiers éléments de l'enquête, les skinheads sont sortis et ont attendu "avec des renforts" dehors, devant le magasin, ce groupe de quatre jeunes gens avec qui il y avait eu des échanges "très houleux". La victime "a été frappée par l'un des skins qui avait un poing américain et a chuté sur la chaussée en heurtant un plot au passage".

Manuel Valls dénonce la marque de l’extrême droite

Le ministre de l'Intérieur, qui s’est exprimé via un communiqué, a tout d’abord dit sa "totale détermination à éradiquer cette violence qui porte la marque de l'extrême droite". "Manuel Valls souhaite que les investigations, menées par les policiers du 1er district de police judiciaire sous l'autorité du procureur de la République, permettent d'interpeller dans les meilleurs délais les responsables de ces faits intolérables, afin qu'ils répondent de leurs actes devant la justice", selon la Place Beauvau. Le ministre de l'Intérieur a enfin réaffirmé "sa totale détermination à éradiquer cette violence qui porte la marque de l'extrême droite et met gravement en danger notre pacte républicain".

Marine Le Pen nie tout lien que l’on pourrait établir entre l’agression et son parti. Le Front national n'a "aucun rapport" avec l'agression "épouvantable" de ce militant, a déclaré la chef du parti frontiste.

Le Parti de gauche (PG) a, quant à lui, appelé à un rassemblement pour commémorer la mémoire du jeune homme. "Le Parti de gauche appelle tous ceux qui sont bouleversés par ce crime odieux et qui exigent la dissolution des groupes d'extrême droite responsables de la mort de Clément, à se retrouver jeudi 6 juin à 18h30 Place Saint-Michel", peut-on lire dans un communiqué du PG.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 06/06/2013

COMMENTAIRE(S)