Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

Asie - pacifique

Reprise du dialogue entre les deux Corées

© AFP

Vidéo par Noémie ROCHE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/06/2013

Après des mois de tensions, Séoul a accepté jeudi la proposition de Pyongyang d'engager des pourparlers sur des thématiques sensibles qui divisent les deux pays. La ré-ouverture d'un site industriel sera notamment au menu des discussions.

Séoul a accepté jeudi 6 juin la main que lui tendait Pyongyang. Après des mois de vives tensions militaires entre les deux pays, divisés depuis six décennies, la Corée du Sud a accepté la proposition de la Corée du Nord d'engager des pourparlers officiels sur un certain nombre de points de désaccord.

Si le gouvernement sud-coréen a accueilli "positivement la proposition de discussions officielles de la Corée du Nord", selon les termes d’un communiqué émanant du ministère de l'Unification, on ne connaît pas encore le lieu et le calendrier de ces pourparlers. Pour l’heure, la Corée du Sud se réjouit de ce prochain rendez-vous. "Nous espérons que la Corée du Sud et la Corée du Nord saisiront cette opportunité pour bâtir une relation de confiance mutuelle", est-il ajouté sur ce communiqué.

Essai nucléaire

Ces discussions arrivent à point nommé car le ton avait fortement monté entre les pays occidentaux et le régime nord-coréen à la suite d'un troisième essai nucléaire en février, suivi de menaces d'attaque des États-Unis par Pyongyang.

Les discussions porteront tout particulièrement sur la réunion des familles séparées à la fin de la guerre de Corée en 1953 et sur le site industriel inter-coréen de Kaesong, un complexe où travaillaient plus de 50 000 employés nord-coréens et des centaines de cadres sud-coréens qui a été fermé d'autorité par Pyongyang début avril. Le site est pourtant crucial pour l'obtention de devises étrangères pour le régime communiste.

Le Nord se dit également disposé à négocier la reprise des visites touristiques au mont Kumgang, l'un des plus beaux sites naturels de Corée du Nord.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 06/06/2013

  • CORÉE DU NORD

    Pyongyang joue l'apaisement en désarmant deux missiles

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Les Sud-Coréens quittent à leur tour le site industriel de Kaesong

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Pékin et Washington s'allient pour dénucléariser la péninsule coréenne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)