Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité du jour : Félix Tshisekedi, secrétaire général adjoint de l'UDPS.

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Paris transformé en parc olympique géant

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

geurre en syrie, mossoul, relations russo-américaines Partie 2

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

remaniement ministeriel, brexit, conseil de l'Europe Partie 1

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pour le président Santos, le désarmement des Farc est un "jour historique"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Gouvernement Philippe II : les technocrates aux manettes ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron, l'Européen

En savoir plus

TECH 24

Passe ton code d'abord !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Année France-Colombie : le pays andin à l’honneur dans l’Hexagone

En savoir plus

Moyen-orient

Deux casques bleus blessés dans un bombardement sur le Golan

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/06/2013

Deux soldats de l'ONU ont été blessés, jeudi, après un bombardement sur le plateau du Golan, dans la zone de cessez-le-feu entre la Syrie et Israël. Parallèlement, l'armée syrienne a repris aux rebelles le contrôle du point de passage de Qouneitra.

Deux casques bleus ont été blessés, jeudi 6 juin, dans un bombardement survenu sur le Golan, dans la zone de cessez-le-feu entre la Syrie et Israël. "Les deux hommes ont été légèrement blessés à la suite de violents tirs intervenus dans la zone", a indiqué à l'AFP le porte-parole du département de maintien de la paix à l’ONU, Kieran Dwyer, sans indiquer si l’incident était lié aux combats entre l'armée et l'opposition syriennes pour le contrôle du point de passage de Qouneitra.

Ce point de passage, également situé sur la ligne de cessez-le-feu avec Israël sur le Golan, est brièvement tombé dans la matinée aux mains des rebelles, avant d'être repris par les forces de Bachar al-Assad. Un correspondant de l'AFP a précisé que des chars de l'armée syrienne circulaient dans le secteur.

L’Autriche va retirer ses soldats

En réaction aux violences entre armée et rebelles, l’Autriche a annoncé qu’elle allait retirer ses soldats présents sur le plateau. Les militaires autrichiens représentent le gros du contingent de la Fnuod, avec 378 Casques bleus sur un millier environ.

"Les événements de ce matin ont montré qu'une attente prolongée n'était plus tenable", ont indiqué Werner Faymann, chancelier, et Michael Spindelegger, vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères, dans un communiqué.

Les quelque 1 200 km² du plateau du Golan est occupé par Israël depuis la guerre de 1967. L'État hébreu est officiellement en état de guerre avec la Syrie.

Avec dépêches

Première publication : 06/06/2013

  • SYRIE - LIBAN

    Des roquettes tirées de Syrie frappent la ville libanaise de Baalbek

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    L'armée israélienne riposte à des tirs syriens sur le plateau du Golan

    En savoir plus

  • SYRIE -ISRAËL

    Le Hezbollah prêt à aider la Syrie à reconquérir le Golan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)