Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Drame du "cercueil volant" en Côte d'Ivoire et un riche couple sauve des migrants en mer

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Lutte contre Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Traité transatlantique : les consommateurs lésés ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le hip-hop fusion à la française

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Kobané, la colère des Kurdes contre la Turquie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

La Tunisie se prépare à voter

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Nouvelle tentative pour mettre fin au conflit entre Kiev et Moscou

En savoir plus

  • Justice : Oscar Pistorius condamné à cinq ans de prison

    En savoir plus

  • Mort du PDG de Total Christophe de Margerie

    En savoir plus

  • Kobané résiste à l'EI, le Premier ministre irakien se rend à Téhéran

    En savoir plus

  • Quand les virus mortels fascinent Hollywood

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 au Qatar se jouera en hiver, tranche Blatter

    En savoir plus

  • Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque Mondiale, appelle à la mobilisation

    En savoir plus

  • Yémen : l’irrémédiable ascension des Houthis, nouveaux maîtres de Sanaa

    En savoir plus

  • Oscar de la Renta, le célèbre styliste des Premières dames, est mort

    En savoir plus

  • Ankara va faciliter le passage des peshmerga vers Kobané

    En savoir plus

  • L'armée suédoise traque un introuvable sous-marin russe

    En savoir plus

  • Ebola : le transport aérien, dossier épineux de la gestion de l’épidémie

    En savoir plus

  • Procès des journalistes en Papouasie : "Ils n’ont pas commis de faute très grave"

    En savoir plus

  • Tout ce que vous pensez savoir sur Ebola... et qui est faux !

    En savoir plus

  • L’Algérie refuse de remplacer le Maroc pour l’organisation de la CAN-2015

    En savoir plus

  • François Hollande inaugure la Fondation Vuitton à Paris

    En savoir plus

Afrique

À Ouagadougou, la médiation burkinabè appelle à la fin des hostilités dans le Nord-Mali

© Capture d'écran / FRANCE24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/06/2013

Lors des négociations, ce samedi à Ouagadougou, entre le pouvoir malien et les rebelles touareg occupant Kidal (nord-est du pays), le président burkinabè a appelé à la cessation des hostilités entre les deux parties.

Les négociations entre le pouvoir malien et les rebelles touareg occupant Kidal se sont ouvertes, samedi 8 juin, à Ouagadougou. La médiation burkinabè a immédiatement appelé à la fin des hostilités.

Devant des délégations des deux parties, le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur pour l'Afrique de l'Ouest, a ainsi indiqué qu'il proposait la cessation des hostilités "qui créera les conditions de sécurité indispensables à la tenue d'une élection (présidentielle, NDLR) libre et transparente" dont le premier tour est prévu le 28 juillet.

L'objet des discussions est aussi "le redéploiement de l'administration générale, des services sociaux de base, des forces de défense et de sécurité au nord du Mali et en particulier à Kidal, selon des modalités qui seront négociées", a poursuivi Blaise Compaoré, sans plus de précision sur ces modalités et le calendrier.

L'armée malienne a relancé son offensive cette semaine et délogé, mercredi 5 juin, les rebelles touareg du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) de la localité d'Anefis, à une centaine de kilomètres au sud de Kidal (nord-est du Mali).

Objectif : une paix définitive

Le MNLA et un autre groupe touareg, le Haut Conseil pour l'unité de l'Azawad (HCUA), ont refusé, jusqu'à présent, à l'armée et à l'administration maliennes d'entrer dans Kidal, berceau de leur minorité ethnique, qu’ils occupent depuis fin janvier suite au début de l’opération Serval de l’armée française. Ils exigent la sécurisation du scrutin par la Minusma, la force de l'ONU qui doit prendre à partir de juillet le relais de la mission panafricaine déployée au Mali (Misma).

Les pourparlers entre Bamako et le bloc MNLA-HCUA se poursuivront "après l'élection présidentielle en vue de l'établissement d'une paix définitive et d'un développement durable et inclusif dans le nord du Mali", a ajouté le chef de l'État burkinabè.

Les discussions de Ouagadougou se poursuivront quant à elles tout le week-end, a indiqué le chef de la diplomatie burkinabè Djibrill Bassolé, en vue de parvenir lundi 10 juin à un "document" qui scellera un accord intérimaire.

Avec dépêches

Première publication : 08/06/2013

  • MALI

    Début des négociations entre l'État malien et les rebelles touaregs

    En savoir plus

  • MALI

    Violents accrochages entre l'armée malienne et le MNLA sur la route de Kidal

    En savoir plus

  • MALI

    Paris appelle les groupes armés du Nord-Mali à cesser les combats

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)