Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

EUROPE

En images : la révolte de la place Taksim, un Mai-68 turc

© Mehdi Chebil

Texte par Mehdi CHEBIL

Dernière modification : 02/12/2013

Une semaine après le début des manifestations contre le gouvernement islamo-conservateur de Recep Tayyip Erdogan, la place Taksim à Istanbul s’est transformée en un bastion dédié au mode de vie libéral.

La place Taksim, haut-lieu de la contestation anti-gouvernementale à Istanbul, résiste encore et toujours. Au huitième soir d’une vague de manifestations sans précédent contre le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan, la place emblématique est une nouvelle fois noire de monde ce vendredi soir.

Mais les manifestants aguerris du week-end du 1er juin, qui protestaient contre le projet d'urbanisation du parc Gezi, ont fait place à une foule jeune et bigarrée qui parcourt Taksim et ses environs, une bière à la main. Le cœur battant d’Istanbul est devenu un lieu de rencontres joyeusement anarchique où se côtoient radicaux laïques élevés dans le culte d’Atatürk, divers groupuscules d’extrême gauche, ou encore des partisans du parti séparatiste kurde PKK.

La place Taksim, lieu de rencontres anarchiques

Mis à part leur volonté de surfer sur le mouvement de contestation, ces groupes politiques ont un autre point commun : ils n’intéressent guère la majorité des manifestants qui occupent le parc Gezi. Installés au milieu des banderoles, ces Indignés à la mode turque s’en tiennent à des revendications d’ordre environnemental et sociétal qui évoquent plus un mouvement type Mai-68 que les révolutions du Printemps arabe.

Au-delà du refus de l’abattage des arbres du parc Gezi, les manifestants dénoncent le retour à l’ordre moral que le pouvoir islamo-conservateur s’efforce d’imposer à travers, notamment, le durcissement des conditions de ventes des boissons alcoolisés. Bien à l’abri derrière une bonne dizaine de barricades, les manifestants ont transformé la place Taksim en une ode improvisée à leur mode de vie libéral.


 

Première publication : 08/06/2013

  • TURQUIE

    L'Union européenne critique la répression contre les manifestants turcs

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Accueilli en héros à Istanbul, Erdogan demande l'arrêt des manifestations

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Reportage : à Istanbul, les commerçants espèrent un retour au calme

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)