Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violence au Burundi : la crainte de l'escalade

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tour d'horizon des initiatives d'aide aux migrants et réfugiés qui sont lancées en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants : L'Europe indignée, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La crise des ordures au Liban : un raz-le-bol exacerbé

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses du palais de l'Élysée

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : quelle est l'influence de l'extrême droite ?

En savoir plus

TECH 24

IFA 2015 : retour vers le futur

En savoir plus

MODE

Quand la lingerie triomphe !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec les migrants face au "rideau de fer" hongrois

En savoir plus

Afrique

Nelson Mandela toujours hospitalisé, les Sud-Africains sans nouvelles

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2013

Les Sud-Africains étaient sans nouvelles, dimanche après-midi, de la santé de Nelson Mandela, âgé de 94 ans, hospitalisé samedi pour une infection pulmonaire. D'après son dernier bulletin de santé, publié samedi, son état est "préoccupant".

Depuis l'annonce de son hospitalisation dans la nuit de vendredi à samedi pour une infection pulmonaire, la présidence sud-africaine n'a donné aucune information sur l'état de santé de Nelson Mandela. Le dernier bulletin de santé de l'ex-président et héros de la lutte anti-apartheid, publié samedi matin, évoquait un état "préoccupant". 

À Qunu, le village natal de Mandela dans le sud de l'Afrique du Sud profonde, son petit-fils et chef du clan Mandla Mandela, 39 ans, a observé un mutisme inhabituel à l'égard des journalistes venus lui demander des nouvelles, a rapporté la chaîne d'information continue eNCA.

"[Nelson Mandela est atteint d’]une infection pulmonaire, une pneumonie, qui affecte beaucoup de choses dont la respiration. Mais les médecins m'ont dit qu'il respirait sans assistance, donc je pense que c'est un signe positif", avait déclaré samedi Mac Maharaj, le porte-parole de la présidence.

Les années Mandela

Interrogé sur les inquiétudes pour la vie de Nelson Mandela, Mac Maharaj a relativisé. "Au début [lors des hospitalisations précédentes, ndlr] nous étions très anxieux, cette fois, notre anxiété est tempérée par une certaine compréhension de son âge et de sa fragilité (...) Nous n'avons pas besoin d'être trop inquiets, nous avons juste besoin de continuer à réfléchir à la façon dont sa vie a fait de nous des gens meilleurs".

Messages de soutien sur les réseaux sociaux

Des centaines de journalistes se sont massés, sans certitude autour de l’établissement où Mandela avait été traité lors de son dernier séjour à l’hôpital - le lieu exact de son hospitalisation n’ayant pas été dévoilé. Dans la nuit de samedi à dimanche, aucune activité particulière n’a été perceptible devant l’établissement.

Dès l'annonce de son hospitalisation, les messages de soutien de partis, de personnalité et d’anonymes ont commencé à affluer, par milliers, sur les réseaux sociaux.

"Nos pensées et prières s'adressent à (Nelson Mandela), sa famille et aux Sud-Africains", a déclaré à l'AFP Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC), le cabinet de politique étrangère du président américain Barack Obama.

"Mes pensées sont avec Nelson Mandela, hospitalisé à Pretoria", a tweeté de son côté le Premier ministre britannique David Cameron.

Hospitalisation d'urgence

L’ancien président avait été hospitalisé samedi matin vers 1h30 (23h30 GMT, vendredi) car "son état [s’était] détérioré", avait indiqué samedi le cabinet du président Jacob Zuma.

Peu d'informations ont filtré sur cette hospitalisation. "On sait juste qu'il a été emmené d'urgence dans un hôpital de Pretoria et que des membres de sa famille sont avec lui", avait précisé samedi Caroline Dumay, correspondante de FRANCE 24 en Afrique du Sud. 

Nelson Mandela avait passé dix jours à l'hôpital du 27 mars au 6 avril 2013, où il a été soigné pour une infection pulmonaire due à une récidive d'une ancienne pneumonie. Il avait depuis regagné son domicile de Johannesburg où il était suivi par ses médecins.

Premier président noir de l'Afrique du Sud en 1994, celui que ses compatriotes appellent affectueusement "Madiba" avait déjà été hospitalisé en janvier 2011 puis en décembre 2012 pour des infections pulmonaires. Une maladie probablement liée aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour sur l'île-prison de Robben Island, au large du Cap. C'est dans ce bagne qu'il avait passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention, cassant des cailloux dans une poussière qui a considérablement endommagé ses poumons.

Mandela, qui n'est plus apparu en public depuis 2010, s'est complétement retiré de la vie politique et n'a plus exprimé aucune opinion publiquement. Il n'en reste pas moins une idole vénérée par tout un peuple pour son combat pour l'égalité et les droits de l'Homme.

Avec dépêches

 

Première publication : 09/06/2013

  • AFRIQUE DU SUD

    Nelson Mandela rentre chez lui après 10 jours d’hospitalisation

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Toujours soigné pour une pneumonie, Nelson Mandela reçoit sa famille à l'hôpital

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Les autorités sud-africaines se veulent rassurantes sur l'état de santé de Mandela

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)