Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Air France prévoit d'assurer 41% des vols lundi

    En savoir plus

  • Attentat à la bombe près du ministère des Affaires étrangères au Caire

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Filière jihadiste lyonnaise : cinq personnes mises en examen et écrouées

    En savoir plus

  • L’opposant Mikhaïl Khodorkovski envisage de gouverner la Russie

    En savoir plus

  • Sanaa instaure un couvre-feu, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Bruxelles déjoue un projet d'attentat jihadiste à la Commission européenne

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Assaut mortel de Boko Haram à Mainok dans le nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

Afrique

Nelson Mandela toujours hospitalisé, les Sud-Africains sans nouvelles

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2013

Les Sud-Africains étaient sans nouvelles, dimanche après-midi, de la santé de Nelson Mandela, âgé de 94 ans, hospitalisé samedi pour une infection pulmonaire. D'après son dernier bulletin de santé, publié samedi, son état est "préoccupant".

Depuis l'annonce de son hospitalisation dans la nuit de vendredi à samedi pour une infection pulmonaire, la présidence sud-africaine n'a donné aucune information sur l'état de santé de Nelson Mandela. Le dernier bulletin de santé de l'ex-président et héros de la lutte anti-apartheid, publié samedi matin, évoquait un état "préoccupant". 

À Qunu, le village natal de Mandela dans le sud de l'Afrique du Sud profonde, son petit-fils et chef du clan Mandla Mandela, 39 ans, a observé un mutisme inhabituel à l'égard des journalistes venus lui demander des nouvelles, a rapporté la chaîne d'information continue eNCA.

"[Nelson Mandela est atteint d’]une infection pulmonaire, une pneumonie, qui affecte beaucoup de choses dont la respiration. Mais les médecins m'ont dit qu'il respirait sans assistance, donc je pense que c'est un signe positif", avait déclaré samedi Mac Maharaj, le porte-parole de la présidence.

Les années Mandela

Interrogé sur les inquiétudes pour la vie de Nelson Mandela, Mac Maharaj a relativisé. "Au début [lors des hospitalisations précédentes, ndlr] nous étions très anxieux, cette fois, notre anxiété est tempérée par une certaine compréhension de son âge et de sa fragilité (...) Nous n'avons pas besoin d'être trop inquiets, nous avons juste besoin de continuer à réfléchir à la façon dont sa vie a fait de nous des gens meilleurs".

Messages de soutien sur les réseaux sociaux

Des centaines de journalistes se sont massés, sans certitude autour de l’établissement où Mandela avait été traité lors de son dernier séjour à l’hôpital - le lieu exact de son hospitalisation n’ayant pas été dévoilé. Dans la nuit de samedi à dimanche, aucune activité particulière n’a été perceptible devant l’établissement.

Dès l'annonce de son hospitalisation, les messages de soutien de partis, de personnalité et d’anonymes ont commencé à affluer, par milliers, sur les réseaux sociaux.

"Nos pensées et prières s'adressent à (Nelson Mandela), sa famille et aux Sud-Africains", a déclaré à l'AFP Caitlin Hayden, porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC), le cabinet de politique étrangère du président américain Barack Obama.

"Mes pensées sont avec Nelson Mandela, hospitalisé à Pretoria", a tweeté de son côté le Premier ministre britannique David Cameron.

Hospitalisation d'urgence

L’ancien président avait été hospitalisé samedi matin vers 1h30 (23h30 GMT, vendredi) car "son état [s’était] détérioré", avait indiqué samedi le cabinet du président Jacob Zuma.

Peu d'informations ont filtré sur cette hospitalisation. "On sait juste qu'il a été emmené d'urgence dans un hôpital de Pretoria et que des membres de sa famille sont avec lui", avait précisé samedi Caroline Dumay, correspondante de FRANCE 24 en Afrique du Sud. 

Nelson Mandela avait passé dix jours à l'hôpital du 27 mars au 6 avril 2013, où il a été soigné pour une infection pulmonaire due à une récidive d'une ancienne pneumonie. Il avait depuis regagné son domicile de Johannesburg où il était suivi par ses médecins.

Premier président noir de l'Afrique du Sud en 1994, celui que ses compatriotes appellent affectueusement "Madiba" avait déjà été hospitalisé en janvier 2011 puis en décembre 2012 pour des infections pulmonaires. Une maladie probablement liée aux séquelles d'une tuberculose contractée pendant son séjour sur l'île-prison de Robben Island, au large du Cap. C'est dans ce bagne qu'il avait passé dix-huit de ses vingt-sept années de détention, cassant des cailloux dans une poussière qui a considérablement endommagé ses poumons.

Mandela, qui n'est plus apparu en public depuis 2010, s'est complétement retiré de la vie politique et n'a plus exprimé aucune opinion publiquement. Il n'en reste pas moins une idole vénérée par tout un peuple pour son combat pour l'égalité et les droits de l'Homme.

Avec dépêches

 

Première publication : 09/06/2013

  • AFRIQUE DU SUD

    Nelson Mandela rentre chez lui après 10 jours d’hospitalisation

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Toujours soigné pour une pneumonie, Nelson Mandela reçoit sa famille à l'hôpital

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Les autorités sud-africaines se veulent rassurantes sur l'état de santé de Mandela

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)