Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

FRANCE

Le Conseil français du culte musulman dominé par la fédération pro-Maroc

© AFP | Le président du CFCM, Mohamed Moussaoui au centre

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/06/2013

Les élections pour le renouvellement du CFCM ont vu l'avènement du Rassemblement des musulmans de France, proche du Maroc. L'Union des organisations islamiques de France, qui avait boycotté le scrutin du 8 juin, ne récolte que deux sièges sur 44.

Elles ont bel et bien eu lieu malgré l'appel au boycott de l'Union des Organisations islamiques de France. Les élections pour le renouvellement du CFCM (Conseil français du culte musulman) ont été largement remportées samedi 8 juin par la Fédération proche du Maroc.

Le Conseil d'administration restera dominé par le Rassemblement des musulmans de France (RMF, pro-Maroc) avec 25 sièges. La Grande Mosquée de Paris (GMP) en aura huit, les Turcs sept, l'UOIF (l'Union des Organisations islamiques de France) deux, idem pour les "divers".

Le recteur de la GMP, Dalil Boubakeur, devrait néanmoins reprendre la présidence du CFCM après la réunion, le 23 juin, du Conseil d'administration, composé des 44 élus et d'autant d'administrateurs cooptés.

L'appel au boycott de l'UOIF entendu

L'appel à boycotter le scrutin de la troisième grande fédération, l'Union des Organisations islamiques de France (proche des Frères musulmans) a été bien suivi dans 22 régions sur un total de 25, a expliqué à l'AFP le président du CFCM, Mohamed Moussaoui.

Les élections ont cependant mobilisé 3 460 délégués, soit 77 % des inscrits, désignés par 901 mosquées.

Une nouvelle direction collégiale

Désormais, la direction du CFM sera collégiale. Un mandat de six ans sera donné à un président et au moins deux vice-présidents, issus de chacune des grandes fédérations. Le CA élira trois personnes qui présideront le CFCM pendant deux ans en alternance.

Dalil Boubakeur, désigné deux fois de suite à la tête du CFCM avant de boycotter les élections, devrait être le premier à diriger la présidence ainsi réformée, au terme d'un accord avec le Rassemblement des musulmans de France.

Le CFCM avait été créé en 2003 sous l'impulsion de Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, pour doter les 3,5 millions de musulmans vivant en France d'une instance représentative, mais il a rapidement été grippé par des conflits entre ses différentes composantes.

Avec dépêches

 

Première publication : 09/06/2013

  • RELIGION

    Conseil français du culte musulman : les élections de la discorde

    En savoir plus

  • FRANCE

    Le CFCM et Jean-François Copé mettent fin à l'affaire du "pain au chocolat"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)