Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

Asie - pacifique

Assaut de Taliban sur l'aéroport de Kaboul

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/06/2013

Sept combattants talibans ont été tués, lundi matin, après avoir lancé une attaque sur l’aéroport de Kaboul, en Afghanistan. Aucune victime civile ou parmi les forces de sécurité n’est à déplorer.

Une attaque lancée lundi 10 juin à l'aube par les Taliban contre l'aéroport de Kaboul, en Afghanistan, s'est terminée dans la matinée par la mort de sept assaillants, a annoncé la police afghane. Aucune victime civile ou au sein des forces de sécurité chargées de mettre fin à l'assaut rebelle n’a été recensée dans l’immédiat.

Le groupe de combattants, munis de grenades et d'armes automatiques, s'était emparé de deux bâtiments dans cette zone en principe très sécurisée du nord-est de la capitale afghane. "Il y avait sept assaillants - deux [kamikazes] qui ont déclenché les bombes qu'ils portaient sur eux et cinq autres qui ont été tués dans les combats", a annoncé à la presse le chef de la police de Kaboul, Mohammad Ayoub Salangi.

Plus tôt dans la matinée, les Taliban avaient revendiqué cette attaque. "Oui, nous en revendiquons la responsabilité. Un groupe de 'moudjahidine' a attaqué ce matin la partie militaire de l'aéroport de Kaboul", avait déclaré à l'AFP un porte-parole, Zabihullah Mujahid.

Une opération "menée par les forces afghanes"

L'aéroport de Kaboul, gardé par de nombreux hommes en armes, accueille des avions civils et militaires et une partie est réservée à la coalition de l'Otan menée par les États-Unis. Il a été fermé à tous les vols lundi matin.

Un porte-parole de la coalition a indiqué que "des personnes de la Force internationale de l'Otan [Isaf] se trouvaient aux côtés des forces afghanes, mais que l'opération était menée par ces dernières".

Cette attaque intervient à un an et demi du retrait prévu de la plupart des soldats de l'Otan qui soutiennent le fragile gouvernement de Kaboul.

Avec dépêches

Première publication : 10/06/2013

  • ÉTATS-UNIS

    Robert Bales, le GI "sympa", auteur de l'attaque la plus meurtrière en Afghanistan

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un soldat américain avoue le meurtre de 16 Afghans pour éviter la peine de mort

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Attentat-suicide et fusillade dans le centre de Kaboul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)