Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

SPORT

Le Brésil donne une leçon aux Bleus

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/06/2013

L'équipe de France s'est lourdement inclinée 3-0 au Brésil dimanche lors du second match de sa tournée sud-américaine, sanctionnée par deux revers qui n'ont rien de rassurant à un an du Mondial-2014 disputé chez les quintuples champions du monde.

Si le premier match de l’équipe de France, en Uruguay, s'était joué sur un rythme pour le moins lent et n'avait basculé que sur un but de Luis Suarez (1-0), celui de dimanche à Porto-Alegre a été plus intéressant en termes de jeu mais a aussi mis en évidence les lacunes des Bleus.

"Affronter le Brésil ici ça permet de toucher du doigt le niveau international. C'est une équipe qui a énormément de qualités et qui est en compétition parce qu'elle prépare la Coupe des Confédérations, a déclaré le sélectionneur français, Didier Deschamps, à l’issue du match. La réalité est là, le Brésil nous est supérieur. Il y a du chemin à faire."

Résumé : Brésil - France (3-0)

Il faudra notamment retenir que les deux premiers buts du Brésil, qui prépare donc la Coupe des Confédérations et accueillera la Coupe du monde l'année prochaine, ont été inscrits en seconde période par Oscar et Hernanes, chaque fois esseulés dans l'axe. Le troisième, par le Parisien Lucas, est venu sur penalty dans le temps additionnel après une faute de Mathieu Debuchy sur Marcelo.

Benzema, 1082 minutes sans marquer

Didier Deschamps, désireux de faire jouer tout son monde, avait modifié le visage de son équipe. Au milieu à deux défensifs et trois offensifs aligné en Uruguay, il avait préféré cette fois un trident plus travailleur et l'absence d'un meneur de jeu, Mathieu Valbuena basculant à droite.

Dans une première période animée, notamment grâce à Dimitri Payet, assez en vue côté français, et aux velléités offensives des Brésiliens, les occasions ont plutôt été pour les quintuples champion du monde. Hugo Lloris n'a pas eu beaucoup d'arrêts à faire mais il y a eu beaucoup de situations chaudes devant son but dont les attaquants auriverde se sont rapprochés dangereusement au fil des minutes. Le Brésil aurait pu ainsi entrer avec l'avantage à la pause, si Fred avait cadré sa tête sur un long centre de Dani Alvès ou si Neymar n'avait pas taclé dans le vide en essayant de reprendre un ballon de Marcelo.

Le 0-0 illustrait mal ce match et il n'a pas duré. Dès le retour des vestiaires, Hulk pour le Brésil et Yohan Cabaye pour les Bleus ont manqué le cadre de peu. Dix minutes plus tard, Fred a récupéré le ballon après une faute de Paulinho sur Valbuena. L'avant-centre s'est infiltré dans la surface, côté gauche, et a servi Oscar, seul au point de penalty, qui a ajusté Hugo Lloris. Le jeune joueur de Chelsea aurait pu doubler la mise sur un mouvement de Hulk deux minutes plus tard, mais sa frappe frôla le poteau de Hugo Lloris.

Troisième défaite d'affilée pour la France

Après avoir eu leur chance sur un centre de Valbuena que David Luiz était près d'envoyer dans son propre but et sur un corner, les Bleus s'exposaient de nouveau. Les entrées conjuguées de Clément Grenier, Alexandre Lacazette et Olivier Giroud, à la place d'un Karim Benzema qui n'en finit plus de ne pas marquer en bleu, devaient apporter un peu de tonus pour les 20 dernières minutes. Il n'en a rien été, comme l'a déploré Didier Deschamps sur TF1 après le match : "On avait moins de jus en deuxième mi-temps et ceux qui sont entrés, on ne peut pas dire qu'ils ont apporté grand-chose, au moins dans l'engagement, a-t-il tempêté. On est au Brésil, c'est le niveau international, ce n'est pas possible qu'on fasse aussi peu."

Le Brésil en profitait pour inscrire un deuxième but par Hernanes, servi par une remise intelligente de Neymar après un centre du Parisien Lucas qui clôturait donc le score sur penalty. Les Bleus en étaient quitte pour une lourde défaite, la troisième d'affilée après celle qui a compté, contre l'Espagne, et la première de cette tournée en Uruguay.

Le Brésil de Luiz Felipe Scolari s'est lui rassuré à Porto Alegre, dans le stade où il débutera la Coupe des Confédérations face au Japon samedi. Une compétition considérée comme la répétition grandeur nature du Mondial en 2014, organisé pour la première fois chez les quintuples champions du monde. Après le Japon, le Brésil affrontera le Mexique, le 19 juin à Fortaleza et l'Italie, le 22 à Salvador de Bahia, avant peut-être une demi-finale et la finale.

FRANCE 24 avec dépêches

Première publication : 10/06/2013

  • FOOTBALL

    Le Brésil corrige la France (3-0)

    En savoir plus

  • FOOTBALL

    Courte victoire de l'Uruguay face à une équipe de France expérimentale

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)